Procès en sorcellerie, la sorcière s’explique

Posted on 7 novembre 2010 par

17


Caquedrole, belle illustration de la théorie du cornichon. Connaissez-vous la théorie du cornichon ? c’est ici :
"La théorie du cornichon"

Franc-nobson et cornichon, je serais poète, j’en ferais une comptine.

C’est donc un procès en sorcellerie devant la loge nobsonnique après une instruction menée par la secte à Kamile. L’avocat du diable répond ci-dessous au commentaire réquisitoire-jugement de Caquedrole reproduit dans le document pdf joint en bas du présent article.

Préliminaire : sur les blogs nous sommes Personne, selon la conception des blogs vue par Mirage, ou la personne que nous voulons être. Pour ceux qui veulent rire, je les renvoie à cet article avec nombreux commentaires de chez Connaissance :
"“les alièns sont parmi nous”."

Donc dans la nobserverie, il y a un morveux qui repère les blogs qui ne lui plaisent pas pour y déverser des tombereaux de crottins.

Si Caquedrole n’était pas malentendant, je lui poserais volontiers une question simple : quand un type dit à un autre « face de rat crevé » et que l’autre n’en est pas très content et lui réplique en le mettant face à son verbatim, qui est le triste sire ou le malade mental ?

Donc ce morveux nous explique qu’il a le droit de déposer ces crottins car sa maman etc. etc.
Vous avez naturellement reconnu Abou. Et ce morveux dévoile avec fierté (ou par fanfaronnade), sur de nombreux blogs, que son vrai nom est Thierry Semo.

Caquedrole nous explique que la sorcière aurait manqué de respect envers la maman de cet Abou tabou :

« j’ai dit que son comportement par un écrit inadmissible concernant la mère d’un blogueur, ancienne déportée, dont ce blogueur (Abou) racontait l’incinération, était abject et dégueulasse. »

L’écrit du litige est celui-ci :

« En blogosphère, je suis d’accord avec Mirage : nous sommes Personne. Nous sommes ce que nous écrivons, point barre.

Par exemple un mec peut bien raconter n’importe quoi sur sa mère qui serait ci ou serait ça. Mais bizarrement quand on lui demande pourquoi on ne la trouve pas sur http://www.bddm.org, pas de réponse. Alors réalité ou fiction blogosphérique ? Comment savoir ?

De même quand on ne veut pas qu’on parle de son boulot pour les labos pharmaceutiques, ou de son père qui paraît-il été raciste, faut pas en parler en premier. Et quand on veut pas être cité, faut pas écrire sur les blogs publics. »

Ecrit par : j.michel | 14.09.2010

Il se trouve dans les commentaires de l’article :
"Claude Chabrol"
commentaires par ailleurs très intéressants à lire en totalité, avec de nombreux intervenants, pour s’imprégner de l’ambiance.

 
Et la vraie histoire est celle-ci :

Dans une conversation presque aimable, la sorcière avait indiqué à Abou le train Compiègne-Buchenwald qui avait transféré son oncle, et elle lui avait demandé quel convoi avait emporté sa maman. Sa réponse fut des plus évasives. Alors comme il avait mentionné de nombreuses références sur sa maman, la sorcière a regardé dans les fichiers (notamment ceux dans lesquels se trouvent des fiches sur les convois de déportés) et elle n’a rien trouvé. Bizarre bizarre quand même.
Explication d’Abou : « Wilkomirski c’est mon frère, qui partage avec moi, et moi je partage avec lui. »

Voilà la vraie histoire d’un simple questionnement, qui transformé par Caquedrole devient abject et dégueulasse.

Quant à la « blogueuse [qui] avait été choquée », il s’agit des 2 plumes, autre adepte de la secte à Kamile, et spécialiste de juxtapositions pas très nettes sinon « abject et dégueulasse »

 
Profanes de la nobserverie, nobserveurs (teneurs de blogs) ou nobservants (visiteurs), à vous de juger et de nous expliquer en quoi la sorcière a manqué de respect envers une déportée que par ailleurs elle ne connaît pas. En tout cas ce que est sûr, c’est que Wilkomirski et Claude sont en train de mourir de rire.

 
Les autres accusations de Caquedrole, la sorcière y avait déjà répondu sous cet article :
"Faux sceptique et franc-nobson. (…)"
leur reprise montrant que Caquedrole est malentendant, et elle y reviendra donc plus tard, si la modération du Nouvel Observateur lui en laisse la possibilité, ce dont je doute.

 
 
 

 
 
 
P.S. de la sorcière :
Je vous indique le lien vers ma fiche sur les juxtapositions des 2 plumes, que Google a spécialement fabriquée pour moi, mais que je partage ici :
Les juxtapositions de plumeplume

Grâce à cette fiche, on peut retrouver facilement les deux articles que l’avocat du diable a mentionnés ci-dessus :
"Les juxtapositions Sous forme de fiction épistolaire"
et
"Juxtapositions"

Vous pouvez aussi les retrouver sur l’Olympe Rouge.