Le vénéré m’a visité

Posted on 9 décembre 2010 par

0


Caquedrole :

« Vous savez bien que c’est faux : nous avons été censurés, de façon différente il est vrai, moins radicale pour moi mais… avant vous car c’est vous qui avez demandé que mon blog soit sanctionné. D’ailleurs, je profite de cet unique commentaire chez vous pour vous rappeler (…) [lire la suite] »

Ma réponse :

« Vous êtes bien comme Abou, vous réécrivez l’histoire à votre façon.

1°) J’ai été censuré suite à votre note "Ça remet ça, semble-t-il" datée du 05/11/2010.
Parce que vous vous êtes plaint d’avoir été qualifié de franc-nobson.

2°) Je n’ai jamais demandé une sanction à votre encontre mais un droit de réponse sur votre blog, j’ai rendu public l’e-mail (daté du 8 novembre) que j’ai adressé en ce sens au Nouvel Obs, e-mail resté sans réponse.

3°) Vous m’avez insulté sur une présentation erronée de faits et refusez de le reconnaître malgré les explications que je vous ai fournies. Moi je ne vous ai jamais insulté d’« abject et dégueulasse », puis d’« azimuté » avec tout le soutien de votre cour qui en a rajouté dans le mensonge comme votre pote Brad. Je vous ai simplement qualifié de franc-nobson, que vous avez considéré comme péjoratif alors que le sens que je lui avais donné était celui de la solidarité aveugle entre potes. Solidarité aveugle qui ressortait clairement de ce que vous aviez expliqué dans votre défense d’Abou.

Pourquoi franc-nobson serait-il péjoratif selon vous ? semble-t-il parce que ça rappelle la franc-maçonnerie. Faut-il en conclure que pour vous être franc-maçon, c’est infamant ? ou « abject et dégueulasse » ? Les francs-maçons apprécieront.

J’ajoute que votre leçon pour imposer votre vision personnelle des blogs du Nouvel Obs, très typée Facebook, était assez déplacée, ou très nombriliste.

Pour les querelles nées ailleurs, voilà également ce que j’avais écrit (le 7 novembre) :
« Si Caquedrole n’était pas malentendant, je lui poserais volontiers une question simple : quand un type dit à un autre « face de rat crevé » et que l’autre n’en est pas très content et lui réplique en le mettant face à son verbatim, qui est le triste sire ou le malade mental ? »
Sur votre propre blog, comptez donc le nombre de lignes que j’ai écrites et le nombre de lignes écrites par mes "opposants", Kamile, Abou puis plumeplume sur ces querelles nées ailleurs (pour les 2 plumes, c’est chez vous que la querelle s’est formée). Puis déterminez en fonction de ces nombres lequel était le plus envahissant. Mais sans doute trop rationnelle comme analyse pour votre entendement.

"malentendant", est-ce une grave injure pour vous ? Chirac n’avait effectivement pas apprécié qu’on dévoile son infirmité. Mais ici le sens d’entendre est comprendre, saisir par l’intelligence, intelligence dont vous n’avez à mon sens pas fait preuve dans cette affaire, car trop soupe au lait.

Vous ne seriez pas soupe au lait ? mais alors pourquoi vous enflammez-vous ainsi simplement parce que votre pseudo apparaît dans les tags de quelques posts vous concernant ? »

Réponse à laquelle j’ajouterai ceci au sujet de ma querelle avec un de vos potes que vous croyez bien connaître (n’est-ce pas vous-même qui nous avez raconté et donc rendue publique cette histoire du comportement d’un de vos potes envers sa femme ?) :
avant que la mémoire ne vous joue des tours, allez donc lire les commentaires d’Abou qui faisaient suite à vos propres interventions sur mes blogs, sous ces articles :
"Mirage nous explique Israël"
"Israël au Soudan"

Puis allez demander à votre pote Abou pourquoi il est venu ch. ses crottins dans mes bottes. Parce qu’il dit que sa maman était à Auschwitz ? Cela lui donne-t-il des droits particuliers ? des droits qu’il va transmettre à ses enfants qui les transmettrons eux-mêmes également à leurs enfants ?

Mais que je sache, Abou n’appartient pas à l’ethnie des cohanim. Il n’est même pas un Lévi.

 
 
 
Article publié et censuré sur le site blogs.nouvelobs.com à l’adresse : http://droitdereponse.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/12/09/le-venere-m-a-visite.html

Publicités
Tagué: ,