Le thuriféraire d’Alain Rousset a parlé

Posted on 13 décembre 2010 par

0


Peut-être suite à mes articles ?? qui questionnaient :

« Et caquedrole, qu’en pense-t-il de ses Alain ? RIEN, la liberté d’expression, jamais il ne la défendra ! »

dans l’affaire Alain Rousset vs Zoé Shepard, le thuriféraire d’Alain Rousset nous explique ici que

« cette "administratrice territoriale", au CV prestigieux, a eu du mal à être intégrée dans l’administration du Conseil Régional ».

Pour être aussi bien informé sur la soi-disant difficulté d’intégration d’Aurélie Boullet, il doit avoir des potes audit Conseil Régional, peut-être même un des feignants de cette administration (ce n’est pas moi qui l’affirme mais lui qui le dit : « des collègues d’Aurélie Boullet ont réalisé que certains traits typaient bien tel(le) ou tel(le) »).

Pour lui donc, c’est elle la responsable, et Alain Rousset a été magnanime dans la sanction (rappelons : une amende de 4 mois de salaires).

Une explication intéressante transparaît dans la note du bien informé Caquedrole : en ne sanctionnant pas Aurélie Boullet, Alain Rousset aurait reconnu le dysfonctionnement de l’administration dont il est le patron,

« Et devait alors s’engager dans une profonde réforme des us et coutumes dénoncés… »

Alain Rousset mauvais patron, non, non et non.

Par contre, total oubli par Caquedrole du fait que le Conseil de Discipline était présidé par Jean-Luc Mercadié qui s’était reconnu, et composé d’autres membres qui s’étaient également sentis visés par le roman de Zoé Shepard.

Est-ce cela qu’on appelle le tribunal indépendant et impartial d’un patron socialiste ?

 
Heureusement en commentaire, Hergeloffeni remet les points sur les i, extrait :

« Personne parmi les "petits agents" que M. Rousset prétend défendre contre la méchante Aurélie ne s’est reconnu; en effet, personne n’est venu témoigner lors du conseil de discipline, conçu à charge, par définition.

Et encore: non, les fonctionnaires ne lui en veulent pas! Enfin on parle des gaspillages, de l’organisation absurde des services, du népotisme, de la mise au placard, du harcèlement, des sanctions injustes de cette Fonction Publique Territoriale (qui cumule à elle seule 60% des plaintes pour harcèlement moral, le saviez-vous?) et plus largement cette notion de "devoir de réserve" à géométrie variable, selon qu’elle arrange le supérieur hiérarchique… »

Caquedrole serait-il donc un défenseur des supérieurs hiérarchiques ?

 
Mais qui donc est le dindon ?

 
 
 
Article publié et censuré sur le site blogs.nouvelobs.com à l’adresse : http://droitdereponse.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/12/13/le-thuriferaire-d-alain-rousset-a-parle.html

Publicités