Double discours (à la façon de Tariq Ramadan ?)

Posted on 13 avril 2011 par

0


Je suis un peu déçu : l’article de débordement du soupe au lait ne m’a pas apporté autant de nouveaux lecteurs qu’espéré : 11 hier et 13 aujourd’hui pour le site de la nobserverie, et respectivement 7 et 4 pour l’Olympe Rouge dont cet article faisait la promotion.

Mais quel était la cause de ce débordement ? La réponse se trouve chez MariusN : la réflexion qui a mis le feu sous la caquerolle et qui faisait suite à la citation d’un extrait de l’article qu’elle commentait :

« Demandez à Caque, il doit avoir colligé toutes doléances chiffrées »

était la suivante :

« très faux, pour Caque le bouclier fiscal c’est 10 à 15 milliard par an. Ce n’est pas parce qu’on est vénéré qu’on ne dit pas de grosses sottises, à moins que ce ne soit volontaire pour enfumer. »

Sa Seigneurie qui règne sur Caquebook (réseau social dédié aux bisounours, hébergé par le service de réseautage blogs.nouvelobs.com) n’aime pas la critique. Alors apparaît le double discours, celui policé quand il affirme ne jamais se livrer à des attaques personnelles, et celui tout différent pour lequel les termes malade mental, azimuté, abject, glavioter, éjaculer et j’en passe, ne lui écorchent pas trop les doigts sur son clavier. Une façon comme une autre d’enfumer et d’éviter un débat sur le fond.

 
PS :
Le vénéré n’a rien compris au mystère des juxtapositions, comme il l’explique dans son commentaire de l’article précédent, preuve que s’il se verrait bien vénérable, il n’a pas encore été initié au grade de maître.

 
 
Pour une histoire courte, c’est ici

Pour une histoire plus détaillée, c’est ici

Et quelques annexes sont disponibles ici

 
 
 

Publicités