Pour une histoire de carbone

Posted on 16 août 2011 par

0


40 km aller retour en voiture quotidiennement juste pour l’achat d’un journal, ça fait une sacrée empreinte carbone. N’est-elle pas disproportionnée pour le but à atteindre ?

Bonne réponse : non Monsieur, car le droit à l’information est une valeur bien supérieure dans une démocratie à celle de l’équilibre, par ailleurs contestée, de la température du monde.

Mauvaise réponse : mais pas du tout, d’abord c’est seulement 39 km, et j’en profite pour acheter aussi du pain, et puis parce que ci (…) et parce que ça (…) et puis aussi ceci et puis aussi cela et en plus ma piscine qu’en attendant je ne chauffe pas car je ne l’utilise pas etc. etc. etc. : deux pages de justifications alambiquées mais sans alcool (au volant, faut pas) en réponse à une simple blague.

Et que croyez-vous que la soupe au lait choisit ? gagné, la mauvaise bien entendu. Je l’avais oubliée celle-là, merci de me l’avoir rappelée à celui qui se tape la tête contre le mur toute la nuit en hurlant pour s’en convaincre : « je suis loin d’être ce que vous prétendez que je suis ».

 
 
 

Publicités