Dernière expression de Defmul 1er à sa Cour

Posted on 16 septembre 2011 par

0


Dans la dernière passe d’arme à la Cour avec les habitués (sauf la maîtresse sans doute préparant sa double pique contre le bouffon), Sa Seigneurie nous balance une nouvelle sentence dictée par la sagesse de son nombril :

« évitez de juger sans détenir les tenants et aboutissants »

Nota Bene : le visage de Defmul 1er a été effacé car montrer un visage est contraire aux règlementations de l’Islam que Defmul s’est engagé à respecter et à faire respecter. Merci Plantu pour ce dessin (détourné)


Extraordinaire de sa part quand on sait qu’il lâcha sa meute contre un pauvre bougre non seulement sans l’entendre, normal pour un malentendant, mais sans même défaire la boucle de la sangle du dossier pour au moins faire croire qu’il l’avait consulté.

Une illustration parfaite d’un "fais ce que je dis, mais pas ce que je fais" très seigneurial.

Et puis y-a aussi l’histoire du Saint dont l’eau polluée n’a toujours pas révélé le secret : qui se cache derrière son masque ?

Prochain épisode : le procès totalitaire, illustration d’un autre adage « c’est çui qui dit qui fait ».

P.S. : nous attendons toujours qu’un persan nous précise dans quelle affaire parmi les plus délirantes et les plus répréhensibles Defmul 1er et la maîtresse seraient liés, d’après ce qu’il murmure.

 
 
 

Publicités