Rebondir comme disait Caquedrole (suite)

Posted on 23 décembre 2011 par

2


Rebondir de blog en blog, et trouver chez Victor un plat de fête intéressant. Ça me rappelle une ancienne blogueuse, Naibed, qui savait aussi très bien assaisonner ses plats de fête comme vous pouvez le voir sur cette carte postale mise sur son blog :

Vous ne connaissez pas Naibed ? Nous en avions pourtant déjà parlé ici :
"Le Palestinien existe-t-il ?"

Tiens! Le Abou pas encore modifié Septimus était déjà là à l’époque avec ses crottins dont le fumé enchantait le moraliste à sens unique. Vous voulez de ses nouvelles ? Cette nuit pendant plus d’une heure il a parcouru mes blogs alors qu’il les connaît déjà tous par cœur — il a commencé à 23heures15 et s’est endormi devant son écran bien après 24 heures, c’est pas de la vaquatitude mais de l’inquiétitude envers son prochain : il écrit un bouquin sur mon analyse psychologique, il me fait lire parfois des extraits de son brouillon, mais comme il n’arrive pas à me saisir, c’est son propre portrait qu’il dessine, c’est très comique, quoique, il commence à parler de suicide et si vous lisez le dernier Nouvel Obs du 22 décembre 2011, vous verrez que l’association National Suicide Prevention Lifeline a une application spécialement dédiée au web, c’est à la page 26 —.

Naibed était aussi un sujet de discorde entre Mirage et Abou, c’est ici :
"Abou chez Mirage"

 
J’étais venu pour parler de la pièce Les 39 marches au théâtre La Bruyère, et puis voilà, on papote on papote au Café du Commerce, et on oublie ce pourquoi on est venu.

 
 
 

Publicités