L’esprit formaté d’un censuré

Posted on 19 février 2012 par

1


Chaque fois que je lis Laurent Joffrin, je me pose maintenant, par une sorte d’automatisme programmé par les nouveaux standards bisounours de la nobserverie, aussitôt la question : passerait-il le filtre du tampon effaceur(*) ?

Ainsi dans son dernier édito du 16 février 2012, quand il écrit :

« Patrick Buisson, éminence brune du sarkozysme »

ne serait-il pas rejeté en brouillon pour "Agression" ou "Diffamation" ?

 

 
C’est le Nouvel Obs qui le dit :

« En épluchant les conditions générales d’utilisation, on s’aperçoit que les limites à la liberté d’expression sont omniprésentes. »

dans un article sur la censure sur les réseaux sociaux :
"Réseaux sociaux : qui censure quoi ?"
sans préciser que c’est bien pire sur les blogs de sa propre plateforme.

 
(*) la modération des blogs de la plateforme du Nouvel Observateur mise entre les mains de NETINO, également appelé le lutin malicieux.

 
 
Sur le même sujet :
"Censures — droit comparé"
"Testé pour vous, le blasphème sur blogs.nouvelobs.com"
"Egypte – Réconciliation entre musulmans et chrétiens indignés"
"Non Victor, ce n’est pas une PPV"
"Ma photo préférée de Victor"
"J’ai fait de drôles de rêves"

 
 
 

Publicités