Lu sur Afrik.com

Posted on 26 février 2012 par

0


Extrait d’un article dont nous avons déjà parlé dans un billet précédent :
"Maroc : Silence, on censure !"

« En revanche, Agoravox rappelle que nouvelobs.fr est « l’un des supports qui a le plus "serré la vis" aux blogueurs et aux lecteurs qui postent des commentaires sur sa plateforme durant ces derniers mois. » Il sous-traite la modération des contenus de sa plateforme de blogs à la société Netino chargée de traquer les dérapages des internautes. D’une certaine manière, le journal met donc, lui aussi, en péril la liberté d’expression et d’opinion. »

 
Sur le même sujet :
"Censures — droit comparé"

 
 
 

Publicités