DSK et les normes bisounours

Posted on 6 mars 2012 par

3


Peut-on parler de Dominique Strauss-Kahn sans parler de sexe ? Peut-on parler de DSK sans enfreindre les standards du Minitrue, sans heurter les normes pudibondes de la PPV (Police de la Pensée et de la Vertu ©Victor). A moins que ce ne soit la défense de DSK elle-même qui soit taboue dans la nobserverie ?

Exemple de commentaire censuré sur les blogs du Nouvel Observateur.

Une nobservante en visite au Kalighizstan dit ceci :

« Il dit que s’il avait eu à défendre Mme Diallo dans ce procès, il aurait exigé d’obtenir une photo de dsk nu. Ventre prohéminent, chairs relachées et affaissées…

Et de demander au jury s’il trouvait crédible qu’une femme jeune, belle, ait pu éprouver le moindre désir pour cet homme qu’elle ne connaissait pas et qui sortait de sa douche, tel que sur cette photo.

« Mesdames et Messieurs, vous avez vu la photo de Dominique Strauss-Kahn nu. Maintenant, je veux juste que vous imaginez une seconde lui sortant de la douche, tout nu, et cette jeune femme qui vous voyez devant vous, une jeune femme séduisante, le regarde. » »

Ma réponse censurée sur blogs.nouvelobs.com fut celle-là :

«  Procès DSK : « Mesdames et Messieurs, vous avez vu la photo de Dominique Strauss-Kahn nu. Un vieillard décrépi sans tonus. Maintenant, je veux juste que vous imaginez une seconde cette jeune femme que vous voyez devant vous, une jeune femme en pleine vigueur, grande et puissante, bousculée nous dit-elle par cet homme ventripotent, qui aurait eu la force nous dit-elle de la maintenir pendant qu’il exposait ses bijoux et plus encore, et que cette robuste femme ayant un objet délicat dans la bouche n’aurait pas mordu ? » »

Alors c’est quoi l’interdit ? la défense de DSK ou la causerie sur ses bijoux de famille ?

 
 
 

Publicités