Insultes relatives et réciproques

Posted on 28 juillet 2012 par

2


Comparatif d’insultes, selon père Noalt.

« C’est l’histoire de deux juifs, (…)

L’un faisait confiance au gouvernement français qui "collaborait" pour le bien des français, pour leur rendre la vie sous l’occupation moins désagréable. Comme on lui avait demandé de se déclarer comme juif, respectueux des lois de la République l’Etat français, il l’avait fait et avait eu droit à un joli tampon sur sa carte d’identité. »

Ce texte extrait d’un article "Fiction et leçon" serait, selon père Noalt, une insulte envers la mère d’un blogueur.

Dans la même fiction, il était aussi écrit : « Le second fut pris dans des contrôles à trois reprises. Il eut beaucoup de chance, on ne regarda pas dans sa culotte. »

"Avoir de la chance" expliqua à qui voulait l’entendre un blogueur pourtant pas blagueur pour cette occasion était un acte de bravoure, un "fait d’arme" digne d’être perpétué de génération en génération, seul un héros pouvant être capable de ne pas avoir à montrer son zizi aux contrôles. Le vénéré par exemple en a fait une large publicité.

Et le blogueur apostropha donc celui qu’il désignait comme le fils du personnage de fiction par un « votre père, grand résistant devant le pantalon ! ».

Mais ceci, toujours selon père Noalt, n’est pas une insulte envers le père du blogueur.

Demain, la fabrique d’une rumeur par un catholique bien pensant et moraliste à sens unique.

 
 
 

Publicités