Le ridicule ne tue pas le drôle

Posted on 3 août 2012 par

2


lol, dans un même article, il développe un argumentaire, puis il explique qu’il n’a pas compris ce qu’il vient de dire. Oui oui, dans le même article, il est .

Il raconte une histoire de zizi puis explique qu’il ne connaît pas l’histoire de zizi qu’il vient de raconter.

Peut-on faire plus malentendant que de ne pas s’entendre soi-même ?

Ne pas comprendre ce que lui-même écrit ! Depuis qu’il a perdu son bouffon, il a pris un coup de vieux. A moins que ce ne soit l’effet du GHB que son protégé a mis dans sa dernière livraison ?

Ou bien le syndrome de la Guerre du Golfe, les horreurs qu’il a vu en Algérie qui remontent à la surface ? — « on estime à plus de 300.000 les appelés revenus de la guerre d’Algérie avec des séquelles permanentes affectant leur santé physique ou pshychologique » —

La caquerolle qui se croyait entière avait perdu un pied, ce qui la rendait bancale. Le vénéré habillé en caquerolle à deux pieds, cet habit ne lui a jamais été aussi seyant.

 
Thèse et antithèse façon vénéréienne, voilà dans le détail ce qu’il écrit successivement :

« Oui il a réussi à passer 3 (trois !) contrôles sans avoir à montrer son zizi. Un héros le papa ! un "fait d’arme" qu’on perpétue de génération en génération. »

« et parle de questions qui me dépassent… réellement : notamment une histoire concernant le sexe "le zizi" de son père (???) »

 
Il l’a dit : il est dépassé. Classé dans les crapuleries.

 
 
 

Publicités