Abou a rechargé son tombereau

Posted on 13 août 2012 par

2


L’écuyer Abou(*) de Latrain(**) était sans doute en vacances, ou à court de munitions : la grêle de crottins s’était interrompue quelques jours. Mais le ciel s’est à nouveau assombri. Voilà le dernier (et le premier d’une nouvelle série ?) que j’ai trouvé dans le jardin de l’asile où je suis en séjour de durée indéterminée.

 
Mais positivons. Ce crottin là nous fait redécouvrir un ancien billet dans lequel il était déjà question de la Syrie, et dans ce billet une sorte de comparatif de prisons à ciel ouvert. Il date du 15 mai 2011, disponible ici.

de plus en P.S. de ce billet, y-a ma réflexion spontanée, réflexion qui fut sans doute la première que j’eus sur l’affaire de l’hôtel de DSK à New York, qui plus d’un an après apparaît comme prémonitoire.

 
dernière activité de moderatus sur le blog lafaineantitude.blogs.nouvelobs.com : à 10h09 c’était Bamako, puis à 11h04 Antananarivo qui s’intéressaient à l’article "L’honneur d’un vétéran", sans doute suite à de nouvelles plaintes (d’un moraliste à sens unique ?). Mais à 12h l’article est toujours en ligne. On va voir pour combien de temps.

 
 
(*) L’écuyer Abou est chargé à la Cour de l’entretien de l’attelage de bœufs et du tombereau de crottins qu’il dépose en tant qu’insecticide dans les places ennemies dans lesquels il a pu s’introduire : efficace car la puanteur qui en émane attire l’attention des nettoyeurs. Il se serait bien vu trouvère, mais sa maman lui voyait une autre carrière plus prometteuse, une carrière dans les armes, une carrière de moine-soldat. Sa botte fatale ? un courrier de réclamation rempli de crottins mais faussement signé du nom de l’ennemi. Très efficace, mais peut-on faire plus pervers ?

(**) Problème de traduction, certains traduisent par Latran tiré de Laterani, d’autres traduisent par Latrine tiré de lavatrina. Dans le doute, Latrain ne devrait pas faire polémique.

 
 
 

Publicités