Lecture des textes sacrés

Posted on 17 août 2012 par

0


Ou le Ramadan du palindrome. Terrorisme musulman en Afghanistan, terrorisme musulman en Irak…

En relisant l’ancien blog du contempteur du terrorisme bouddhiste, le catholique qui voulait imposer à tout musulman la "bonne lecture" du Coran, c’est à dire SA lecture — un peu comme si un juif voulait lui imposer sa lecture des Évangiles —, je tombe sur quelques réflexions du vénéré sur le Ramadan contestées par le palindrome (dont Caquedrole parle beaucoup sans préciser qui c’est).

Le Ramadan qui était passé chez Laurent Ruquier pour ceux qui ne se couchent pas.

Donc des lectures du Coran, il y en a plusieurs, mais la bonne est celle du vénéré et pas celle de Tariq Ramadan.

 

 
 
Alors on nous dit qu’il y a islamique et islamiste, le premier est pour la paix et le second est pour la guerre. A partir du même texte sacré, le Coran. Étonnant non ?

Mais c’est pareil pour tout texte sacré :

Ceux qui lisent la paix dans la Thora sont des judaïques, ceux qui lisent la guerre dans le Thora sont des judaïstes.

Ceux qui lisent la paix dans les Évangiles sont des évangéliques, ceux qui lisent la guerre dans les Évangiles sont des évangélistes.

Ceux qui lisent la paix dans le Coran sont des islamiques, ceux qui lisent la guerre dans le Coran sont des islamistes.

Ceux qui lisent la paix dans la parole du Bouddha sont des bouddhiques, ceux qui lisent la guerre dans la parole du Bouddha sont des bouddhistes.

C’est tout simple, une simple question de bon vocabulaire, il suffisait d’y penser.

 
Donc les musulmans sont de trois types :
– les musulmans islamiques,
– les musulmans islamistes,
– et les musulmans d’apparence, ces derniers n’étant ni islamiques ni islamistes.
Nous avons ainsi la réponse à la question : « C’est quoi un musulman ? ».

 
Article précédent sur le même sujet :
"Nature juive vs nature musulmane"

 
 
 

Publicités