Netino le grand nettoyage

Posted on 30 août 2012 par

1


Ce n’est plus la soldatesque africaine, mais les chefaillons de NETINO qui sont préoccupés par la démobilisation de leurs troupes face à la campagne de dénigrement cornaquée par le vétéran vénéré — nom de code : "censure censurée" — qui menace leurs emplois.

En un seul coup de torchon, 5 billets qui parlaient de la censure et de cette campagne ont été effacés aujourd’hui 30 août 2012 à 14h45 par l’état-major français, « Le motif de retrait de votre participation est : Autre motif non précisé », sauf pour le second « Le motif de retrait de votre participation est : Propos insultants » :
"La censure observée"
"Vont-ils perdre leur emploi ?"
"Observation des observateurs"
"Nervosité de la soldatesque africaine"
"Insulte malienne ou malgache ?"

 
 

Vont-ils perdre leur emploi ?

Publié le 30 août 2012

 
 

Qui ça ? ceux qui subissent une campagne de dénigrement cornaquée par un vétéran vénéré.

 

Nervosité de la soldatesque africaine

Publié le 29 août 2012

 
 

— Il a fallu 6 heures aux observateurs de l’Oniten pour s’apercevoir que cet article contient des « Propos potentiellement diffamatoires » : mis en ligne à 16h05, censuré à 22h10 —

Black-out imposé sur leurs opérations où les balles perdues deviennent de plus en plus nombreuses. Faudrait quand même qu’ils apprennent à tirer juste. Ou bien c’est la pression qu’on leur met ? Car une meute cornaquée par un vétéran vénéré s’emploie à saper leurs arrières et milite pour qu’ils soient cantonnés dans leurs casernes. Alors ils craignent pour leur emploi, surtout que chez eux les ASSEDIC sont moins généreuses qu’en France.

[lire la suite]

 
 
 

Publicités