Censuré plus vite que son ombre apparaît

Posted on 31 août 2012 par

2


 

« Bonjour j.michel Après lecture et analyse attentive de votre article du 31.08.12 12h00 par notre équipe de modération, celui-ci a dû être retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. »

Le message de la modération des blogs du Nouvel Observateur dont est extrait cette première phrase est daté du 31/08/12 12h02. Une lecture et analyse extraordinairement attentive, en deux minutes, extraordinaire dans la célérititude (ou célératitude ?) de l’attention portée à ce qui est écrit par j.michel (le tenancier du blog lafaineantitude.blogs.nouvelobs.com, et votre serviteur sur ce blog).

Ci-dessous copie de l’article — pourtant déjà volontairement mutilé pour passer le checkpoint des troupes de l’Oniten(*) — mis à l’index par cette censure au faciès :

 
(*) Netino, le sous-traitant délocalisé au Mali et à Madagascar de la "modération" du Nouvel Observateur

 

Les chefs et les hommes –BIP– ne sont pas d’accord

Publié le 31 août 2012

 
 

sur les motifs de –BIP– : les deux billets précédents d’information sur –BIP– étaient systématiquement –BIP– car « –BIP– ». Mais devant l’insistance de l’informateur et –BIP–, les hommes –BIP– ont transmis le dossier de rébellion à leurs supérieurs. Ceux-ci ont décidé que –BIP– était justifié, mais en ont changé la justification : « –BIP– ». Ainsi va –BIP– de la –BIP– sur le site des blogs du –BIP–.

 
 

Alors je chante cette jolie chansonnette – je suis un alpaga – et quand bien même le monde entier l’entend, vous ne pouvez pas dire que j’ai violé aucune charte éditoriale.

[lire l’article sans parasite]

 
 
 

Publicités