Les chefs et les hommes de troupe de NETINO ne sont pas d’accord

Posted on 31 août 2012 par

1


La soldatesque africaine et les chefaillons de NETINO ne sont pas d’accord sur les motifs de la censure : les deux billets précédents d’information sur les mouvements sociaux dans l’entreprise délocalisée étaient systématiquement effacés car « Propos potentiellement diffamatoires ». Mais devant l’insistance de l’informateur et diffamateur potentiel, les hommes de troupe ont transmis le dossier de rébellion à leurs supérieurs. Ceux-ci ont décidé que le retrait de la publication était justifié, mais en ont changé la justification : « Le motif de retrait de votre participation est : Autre motif non précisé ». Ainsi va l’arbitraire de la censure sur le site des blogs du Nouvel Observateur.

Les deux articles censurés mentionnés sont :
"Les chefs de l’Oniten sont agacés"
"Nouvelle grève des crabes d’eau douce ?"

 
 

Les chefs de l’Oniten sont agacés

Publié le 30 août 2012

 
 

Ce n’est plus la soldatesque, mais les chefaillons qui sont préoccupés par la démobilisation de leurs troupes face à la campagne de dénigrement qui menace leurs emplois.

[lire la suite]

 
 
 

Publicités