Vocabulaire nétiniquement correct

Posted on 27 novembre 2012 par

0


Benêt : correct

Âne : incorrect, censuré pour « Propos agressif »(*)

Et pourtant, l’animal qui laisse des crottins après son passage, si ce n’est pas un âne, c’est quoi ?

Un crottin récupéré parmi beaucoup d’autres : « Tu sais, il y a un mec qui est très irritant lorsqu’il étale sa petite vie personnelle, c’est Marius. Pédant, suffisant, insupportable.
Va le faire c_ (…) »
, c’est ici.

Alors j’y suis allé, mais l’article fut censuré par la soldatesque nétinique après deux jours de publication. Une censure après deux jours ? sans doute sur demande. Voir la copie de l’article ci-dessous.

 
(*) texte censuré (27/11/2002 11h11) : « L’outing c’est qu’Abou est un âne ? Mais toute la nobserverie le sait, ce n’est plus un outing. »
qui était une réponse à un commentaire de Benoît qui disait : « @ Abou
Salut Abou, comment ksava ?
Une question délicate : cela te gênerait-il si je faisais ici même un outing en notre nom à tous les deux ?
N’hésite pas à me dire si cela t met mal à l’aise.
Ce ne sertait qu’un premier pas militant. Peut-être que pour les prochaines présidentielles, les candidats proposerait un loi « outing pour tous » ?*
Porte-toi bien. A+ lors d’un prochain passage à Paris
Benoît
Écrit par : Benoît | 26/11/2012 »

 
 

L’obsédé du palindrome fait alliance avec les envoyés spéciaux d’Avigdor Liberman

Publié le 24 novembre 2012

 
 

Une alliance sur le dos des gazaouis qui ne sont pour eux que chair à canon.(*)

Amusant quand on pense que l’obsédé du palindrome fit l’objet d’une censure sur plainte de la LICRA, Abou racontant sur son blog une fois que c’était pour cause d’antisémitisme. Mais peut-on croire à ce que raconte Abou ?

 
(*) un commentaire d’Allegra sur le blog de Marius : « Vous êtes injuste avec le Palindrome. (…) »
en réponse à :

« Je veux bien que le Palindrome, clavier vengeur des causes impossibles, soit ces jours-ci toute entière occupée au chevet d’une Palestine ravagée par ces terribles Israéliens, tueurs d’enfants, (…)
Mais là, tiens, comme c’est bizarre, les Palindromes et Cie, la clique agitée des défenseurs des opprimés s’écrase à tue-tête et regarde ailleurs. Loin, très loin. Là où ça ne nous regarde justement pas de regarder. Parce que ce n’est pas chez nous. »

 
 
 

Publicités