Enfumage, Fion et abjection

Posted on 13 décembre 2012 par

1


Ou les retraites généreuses de la gauche-piscine payées à crédit par les jeunes sans emploi.

C’était à l’époque où le chef de brigade cherchait à nous enfumer sur les retraites : il suffisait selon lui de faire payez les riches. Petit rappel de comment cela avait pourtant bien commencé par un enfumage :

Caquedrole-retraite-enfumage-stabilo

« Et le père j.michel me contraint à bosser pour lui répondre. Son scepticisme montre à quel point la droite enfume bien le débat et combien le discours socialiste reste brouillé… »

C’était un commentaire de Caquedrole.

Puis la discussion prie une orientation bizarre, car à mon commentaire :

« Caque, au concours de l’enfumage, le PS me semble gagnant. Je n’ai pas eu besoin de lire les journaux de droite, que je ne lis d’ailleurs quasiment jamais, pour faire une analyse critique des explications du PS. A vrai dire, ce qui se passe aujourd’hui ne fait que confirmer ce que mes propres analyses avaient prévues déjà dans les années 70.

Le chômage et la faible croissance sont les deux causes principales des difficultés : sans aucun doute, mais croyez-vous que les propositions de Ségolène permettront aux quinquas et sexagénaires qui le souhaitent (ne serait-ce que pour atteindre les 41 annuités) de retrouver du travail ? Moi je suis sceptique.

 
Et "faire payer les riches", il est évident que cette formule est caricaturale. Dans le projet PS, on appelle ça : "mise à contribution des revenus du capital", dans laquelle on trouve :

« – Le relèvement du « forfait social » appliqué à l’intéressement et à la participation (de 4% à 20%) : 3 milliards d’euros.

– L’augmentation de la contribution sur la valeur ajoutée : 7 milliards d’euros. »

Effectivement on est loin de la notion de faire payer les riches, mais aussi de celle de la mise à contribution des revenus du capital.

Voyez-vous Caque, en 2012 nous voterons l’un et l’autre pour le PS, mais vous avec vos illusions et moi sans illusion. Et souvenez-vous, après 81 il y eut 83, ce qui n’a pas empêché Mittrant d’être réélu en 88, mais les illusions n’y étaient plus. »

sa réponse très caquedrolesque fut :

Caquedrole-Fion

Puis après la bonne blague du « Premier Ministre Fion », sans doute à court d’arguments et pour faire diversion, Caquedrole donne l’estocade : « l’abjection côté j.michel, ici comme ailleurs. (…) le propos dégueu de j.michel ».

Caquedrole-Abjection-stabilo

C’était donc le 24 septembre 2010, et depuis je demande à Caquedrole où quand comment, dans quels termes et dans quelles circonstances les propos abjects et dégueu de j.michel auraient été tenus, « ici comme ailleurs ». Caquedrole a réitéré et réaffirmé ces accusations, mais n’a toujours pas répondu à cette légitime demande qu’il trouve harcelante, préférant lâcher sa meute.

C’était à cette adresse : caquedrole.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/09/20/la-dette-envers-les-francais-ou-quand-enfin-un-ou-une-candid.html, mais Caquedrole a tout effacé depuis pour lui permettre de réécrire l’histoire à sa main et à sa gloire d’avoir victorieusement (grâce à la censure) combattu la malveillance d’un azimuté :
"Censure et harcèlement, lu sur le blog levenere.blogspot.fr"

Quant au « site mis au nom de TS (Abou) avec… ma photo (piquée sur mon blog ? Que je n’ai pas su le détruire, et pour comble il m’avait été signalé par… j.michel) », il s’agit du site Google, dont il aurait donc voulu détruire le résultat de la recherche ? c’est caque-caque-caquedrolesque.
Pour l’amusement :
"Le dindon du Nouvel Obs"
 

Alors, "Qui enfume qui ?".

 
 
 

Publicités