Mes contradictions

Posted on 12 janvier 2013 par

0


Sarkozy Zébulon, ça fait rire, Hollande Molasson, ça choque ceux qui n’ont de la liberté d’expression qu’une vue à sens unique ou à géométrie variable. Dans la nobserverie(*) je dois être à peu près le seul à défendre la liberté tous azimuts, ce que sans doute Caquedrole appelle mes contradictions.

Exemple : je défends la liberté de manifester des salafistes ? je deviens alors un dangereux soutien des islamistes (c’est momo qui l’affirme), ce qui est en effet légèrement en contradiction avec certains autres de mes billets et qui explique peut-être le grand nombre de mes contempteurs dans la nobserverie. Pareil pour le mariage homo, je plaisante sur cette institution bougeoise et je suis de ce fait homophobe (c’est Netino et Mathieu Sicard qui le disent).

Un soldat émigré d’ancien régime également nobserveur n’a pas les idées à gauche, Dame plumée lui intime de s’exiler sur les blogs du Figaro, montrant ainsi la stupidité d’une maîtresse car quand on milite pour faire connaître ses idées, on va à la rencontre de ceux qu’on cherche à convaincre et pas chez les déjà convaincus. Mais c’est là la liberté d’expression telle qu’on la conçoit à la Cour de Defmul 1er.

Mais qui donc sont les plus cohérents ? Ceux de la gauche-piscine qui se cramponnent à leurs privilèges de soixante-huitards ou celui qui n’aime pas la France et en conséquence la quitte ? Bon, c’est vrai, c’est un jeune pensionné qui a liquidé sa retraite à un âge encore tendre (suivant les traces d’un illustre prédécesseur, Alain Juppé retraité à 57 ans) et qui voudrait donc le beurre (payer moins d’impôts) et l’argent du beurre (sa retraite payée par les impôts français), mais la crémière par contre, il a été la chercher en Russie. — je confirme qu’il est bien résident à Saint Petersbourg, sauf s’il connaît la manière de trafiquer les adresses IP, ce qui est toujours possible de la part d’un ancien des renseignements militaires —

 
(*) La nobserverie est le site des blogs du Nouvel Observateur ou la communauté des blogueurs du Nouvel Obs appelé ménagerie par clin d’œil à la ferme des animaux de George Orwell. Pour Caquedrole, c’est un gros mot.

 
Copié-collé

J’aurais pu l’écrire en changeant simplement le personnage de l’"adversaire", mais je n’ai pas son talent. Seul truc, il termine par : « Alors ils l’ont embarqué ». Là on sort de la réalité pour entrer dans le rêve.

C’est de l’incendiaire :

« Sur le conseil d’un adversaire, je viens d’aller voir un très grand psychiatre (2.06 m au garrot). Il m’a écouté et a conclu par un péremptoire "Il faut que vous arrêtiez d’harceler les c..s !". Je lui ai immédiatement répondu que dans ma triste routine, c’était ma seule béquille de survie, que c’était donc existentiellement impossible. Il a insisté avec un air plus grave encore, "Vous devez arrêtez immédiatement !" Mettez vous une seule seconde à ma place, vous qui me lisez d’un œil distrait et vous aussi les "inconditionnels" (vous avez du mérite, parce que vous prenez grave en ce moment !), je l’ai regardé droit dans les yeux et je lui ai dit d’arrêter de me prendre pour un c.. et que c’était un c.. et qu’il aurait désormais souvent de mes nouvelles ! Et puis on s’est battu. Les infirmiers sont arrivés, j’ai dit que c’était moi le psychiatre, ils m’ont cru parce que j’avais piqué ses lunettes dans la bagarre et son carnet d’ordonnances. Alors ils l’ont embarqué. »

Pour en savoir plus…

P.S. autre copié-collé :

« il est incongru de se prévaloir d’exercer tel ou tel type de métier pour river fallacieusement son clou à l’autre. »

Adapté cela donne : il est incongru de se prévaloir de telle ou telle histoire vécue par sa mère pour river fallacieusement son clou à l’autre.

 
 
 

Publicités
Posted in: La vie des blogs