Message aux cloportes(*)

Posted on 14 janvier 2013 par

1


Ne pas confondre ceux qui défendent leurs potes (ou maîtresse) quoi qu’ils ou elle aient dit par simple solidarité animale et ceux qui interdisent qu’on critique leurs potes dans leur salon, la liberté d’expression ailleurs étant maintenue. GROSSE différence.

Donc il s’en va, une attraction (genre tunnel des horreurs, mais dans toute ménagerie il faut des attractions qui font peur pour attirer les enfants) en moins sans que les troupes de l’Oniten en soient responsables (au moins principales), il s’en va utiliser ses godillots écraseurs sous d’autres cieux plus accueillants. Un trou dans la liberté d’expression pourtant glorifiée par ceux qui voudraient une extension de la censure.

Donc il s’en va, bonne route alors, à moins que comme les pleureuses il ne revienne bientôt après avoir affirmé haut et fort que le départ était définitif et non négociable. (j’ai cru comprendre à cette occasion qui était le palindrome, une pleureuse aussi…).

Et puis c’est dommage, car moi aussi j’avais une couche de décorations frontales et nationales à lui adresser (c’est dans mes brouillons non finalisés qui s’empilent à une cadence d’enfer) mais ce sera peut-être dans une autre ménagerie ?

Observation pour malentendant : défendre la liberté d’expression n’est pas épouser les opinions de celui dont on défend la liberté d’expression, une idée pourtant très répandue dans la nobserverie.
Observation pour l’émigré : une ébauche du manuel du parfait blogueur, à compléter, se trouve à cette adresse : "Manuel des bonnes pratiques pour francs-nobsons".

(*) cloporte : sobriquet « dextro » désignant les aborigènes métissés d’autochtones vivant autour d’une piscine, leurs territoires primitifs ayant été accaparés et déforestés par la mondialisation, à « écraser du pied gauche, cela porte bonheur » comme dirait Gilbert Collard.
citation : « Pour le reste ils devront encore me supporter quelques temps en bas les cloportes. » Expat11 janvier 2013 20:52 sur le blog de Cimabue.

 
P.S. : lu le commentaire du moraliste à sens unique, je m’aperçois que c’est aussi un moraliste à humour unique (mais peut-être courant chez les jésuites ?) : il préconise l’occultisme (la pratique des messages virtuels occultes), c’est vraiment à mourir de rire.

P.S.2 : j’ai suivi un lien indiqué chez l’incendiaire et suis tombé sur un blog que je ne lis habituellement plus car tenu par un complice des diffamateurs, mais aussi par un homme d’Irandertal qui écrit donc ceci sur un blogueur qu’il refuse de nommer (sur le modèle d’Aquatinte qui refuse aussi de nommer le "saint" de la nobserverie) : « Vous êtes condescendant, binaire, peu regardant sur la fiabilité de ce que vous avancez et vous vous permettez souvent une certaine liberté dans vos interprétations des faits, ce qui est, disons, l’euphémisme du siècle. ». Alors essayons de répondre à la devinette, qui est-il ? moi je pense que ça correspond parfaitement au profil d’un blogueur pseudonommé Opéricien. Qu’en pensez-vous ?

 
 
 

Publicités
Posted in: Les causeries