Week-end productif pour les troupes d’invasion

Posted on 28 janvier 2013 par

3


Et week-end lucratif : les primes au rendement vont tomber dans les sacs marins des tirailleurs et mercenaires de la censure, aussi lourdes que des caisses de 12,7.

Bilan plus que positif donc.

D’abord un mort, exécuté sans sommation pour blasphème, « Propos injurieux contre une religion » comme ils disent dans la brève motivation de l’ordonnance de condamnation.

 
Ensuite un autodafé dans la bibliothèque d’images du Nouvel Observateur. Ça c’est un gag des plus caquedrolesque. Voyez cette photo, "L’Origine de la guerre" d’Orlan à la FIAC (Daniel Andreyev), à cette adresse :

referentiel.nouvelobs.com/file/5139169.jpg

Une photo donc de la bibliothèque publique du Nouvel Observateur reprise en illustration de cet article :
"La censure tisse sa Toile"
de Boris Manenti, journaliste au Nouvel Obs.

Hé bien ! le billet-cible reprenant simplement des citations du Nouvel Obs et cette photo fut descendu à la mitrailleuse lourde (ou lourdingue), 7 balles dans le buffet en moins de 2 heures. 3 balles provenaient de la caisse marquée « Erotisme excessif ou pornographie » et 4 balles de la caisse marquée « Commentaire ou article en double ». Pourquoi cette dernière caisse de munitions ? 2 explications possibles : 1°) soit l’artificier-tirailleur n’avait pas ses lunettes ou 2°) son doigt tremblait tellement sous l’excitation du combat qu’il s’est trompé de touche F sur le tableau de commande de tir.

Comme le disait le journaliste Bernard Joubert au Nouvel Observateur :

« Le gendarme stupide et inculte est un inépuisable sujet de rigolade. »

Le billet reste accessible à cette adresse, à l’abri des snipers et autres mercenaires de la censure.

 
Ensuite encore, le classement secret défense de deux notes pédagogiques sur le racisme vu par Netino :
"Le racisme selon Netino"
"Le racisme selon Netino II"

Un secret défense jusque dans le motif de la censure : « Le motif de retrait de votre participation est : Autre motif non précisé », et verrouillé par cinq tours de clés.

 
Et encore, en vrac :
"Attiré par le « NETINO, dégage !…»"
3 balles « Propos potentiellement diffamatoires ».

"Leçon autour d’une piscine enneigée, ou Radio se la Pet"
11 balles, 10 marquées « Propos potentiellement diffamatoires » dont une à double détente, et la dernière marquée « Propos agressif ».

"Suivez l’activité, Bon Dieu !"
4 balles, 1 marquée « Propos agressif », puis trois marquées « Propos potentiellement diffamatoires ».

"Guerre au Mali, le Nouvel Obs complice ?"
1 seule balle, sans doute une balle perdue, marquée « Commentaire ou article en double ».

"Non, moderatus n’est pas un robot"
1 seule balle marquée « Autre motif non précisé ».

 
Le sabre de Netino
Enfin, le dernier coup de cimeterre pour « Propos potentiellement diffamatoires », celui du lundi matin (28/01/2013 10h31) sur un commentaire déposé chez le contemplatif vénéré, un commentaire dont voici la copie :

« Juste une précision de vocabulaire pour malentendants et pour tous ceux qui n’ouvrent pas le dictionnaire disponible en ligne : nobserverie et nonobs (nonôôsse avec l’accent auvergnat) sont totalement synonymes. Simplement le second a été approuvé par l’académie franc-nobsonne, alors que l’auteur du premier est un azimuté, c’est la seule différence que je vois. Mais vois-je bien ?

Sinon j’ai suivi votre grève de la censure : cela ressemblait fort en ce qui vous concerne à une grève de la faim chaque jour entre 16h et 18h, interrompue ensuite de 18h à 16h le lendemain. »

 
 
 

Publicités