L’offshore du Nouvel Observateur

Posted on 6 avril 2013 par

2


Ce ne sont pas les îles Caïmans et leurs marigots, mais ça ressemble à un paradis, c’est doré comme un paradis.

Ce n’est pas dans des paradis fiscaux que le Nouvel Observateur a ouvert des comptes, mais dans des paradis de la liberté, des paradis de la liberté d’expression pour être précis : le Mali et Madagascar. C’est en effet dans ces pays que le Nouvel Observateur a ouvert des comptes de modération chez Netino.

Les commissions de l’intermédiaire et dépositaire des comptes ne se calculent pas sur les capitaux déposés, mais sur le volume des clics de censure.

Comme le dit Laurent Joffrin en tête de son dernier éditorial dans le Nouvel Observateur du 4 avril 2013, page 11 : « Il faut se méfier de l’unanimité médiatique », sauf que la modération du site qu’il dirige participe à cette unanimité en censurant tout ce qui ne lui est pas conforme. Il arrive même que des citations de son magazine, voire de Laurent Joffrin lui-même, soient censurées sur le site des blogs du Nouvel Observateur !

Pour en savoir plus…

 
——————————————————————————————————————————————————————
Sur le site des blogs du Nouvel Observateur

article « retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. »
motif de retrait : "Autre motif non précisé" ou "Propos potentiellement diffamatoires" selon l’humeur du Netino-boy.

commentaire :
— Quand ils censurent une information sur leur censure, la justification officielle des Netino-boys est : « Le motif de retrait de votre participation est : Autre motif non précisé », c’est par exemple l’explication notifiée de la censure du présent billet. —
——————————————————————————————————————————————————————
 

 
 
 

Publicités