Marine se casse le cul à convaincre les français

Posted on 22 mai 2013 par

2


qu’elle défend le peuple pauvre depuis le fond de sa piscine bien plus profonde qu’une piscine de gauche. Mais le fondement de son idéologie s’est douloureusement fracturé sur la dure réalité du fond.

La piscine de Marine Le Pen n’était sans doute pas équipée des moyens de sécurité réglementaires pour les enfants. Mais elle ne s’est pas noyée : du fait du refroidissement climatique, la piscine n’était pas en eau quand elle est tombée dedans.

C’est toute la différence entre une piscine populaire et une piscine de gauche(*), chauffée par la solidarité.

 
 
(*) gauche-piscine : ses partisans discutent de la misère du monde confortablement installés autour de leurs piscines financées grâce aux retraites généreuses payées par les cotisations des jeunes aux emplois précaires.

 
——————————————————————————————————————————————————————
Sur le site des blogs du Nouvel Observateur

article « retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. »
motif de retrait : "Propos potentiellement diffamatoires"

commentaire :
— Censure politique ou simplement imbécile ? Billet censuré pour « Propos potentiellement diffamatoires ». Une diffamation est une allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé. Donc imputer à Marine le fait de s’être cassé le cul dans sa piscine est une diffamation ! Je pense que cette censure est plus imbécile que politique. —

——————————————————————————————————————————————————————
 

 
 
 

Publicités