Mais qui donc est le zami faussaire ?

Posted on 13 août 2013 par

0


…La preuve :

usurpation identite chez avs

A la chasse cela s’appelle un appeau. Sur les blogs c’est gazouiller en empruntant la voix d’un autre — on plutôt déposer ses crottins en les signant du cul de la sorcière — mais l’appeau des zamis chante (ou croasse) bien faux.

Y-avait déjà eu un Benoît qui avait signé Caquedrole, mais l’affaire fut résolue. Benoît en a même conclu que j.michel avait l’esprit tordu. Faudrait donc peut-être qu’il fasse d’abord le ménage chez ses zamis.

Y-avait eu l’affaire Opéricien accusé d’avoir signé Nolats, affaire non résolue mais Opéricien bénéficia d’un non-lieu.

Y-avait aussi la dénonciation calomnieuse aux gendarmes par un vénéré qui cherchait d’où venait le coup — malentendance ou accusation malveillante, l’avenir le dira sans doute dans une procédure de dénonciation calomnieuse —.

Mais cette fois il est bien confirmé que c’est un zami le coupable — et j.michel la victime de la plus que malveillance de ce coupable —.

 
Mais où a-t-il appris la fabrication de faux papiers ? c’est en prison souvent qu’on se forme à ces techniques, à moins que ce ne soit en famille au passé… qu’il est préférable de ne pas qualifier pour éviter les fausses interprétations.

 
Voici quelques variations des crottins faussement signés :

« Personnellement, moi, je suis un salaud qui vient vous faire chier. Ça me fait du bien. C’est simple ! »

« Moi personnellement je ne suis sur ces blogs que pour vous faire chier ! Ça me fait du bien »

« Moi personnellement je ne viens sur ces blogs que pour vous narguer. Ça me fait du bien »

8 crottins repérés, mais combien sont restés cachés et continuent à embaumer leurs réceptacles ?

et aussi la grosse bouse :

« Rejoignons le mal-aimé dans sa cause mal-aimée !

Que fleurissent 1000 mal-aimés !

Mes amis, allez sur les blogs, et répandez la bonne nouvelle : le mal-aimé est advenu, gloire au mal-aimé !

Techniquement : vous écrivez une phrase à la con, incompréhensible, si possible bien chargée en sous entendu mielleux, et vous signez du doux nom du mal-aimé. Celui-là, oui.

Et comme e-mail, gloire au mal-aimé, il faut mettre j.michel.albert@orange.fr

Ainsi le mal-aimé saura que nous agissons pour que son nom resplendisse au plus haut des cieux.

Dont acte »

Alors à quel zami ces pervertions peuvent-elles faire du bien ? A mon avis, il doit être de la famille de Wilkomirski, mais lequel (ou laquelle) dans la famille ?

Et puis y-avait aussi la phrase incompréhensible du vénéré sur la reconnaissance du blogueur à partir de l’avatar. Un vénéré auteur ou simplement complice ?

Et puisque nous sommes dans les faux et les plagiats, une belle formule qui me semble destinée au poseur de crottins :

« Tu ne sais que montrer ta superbe, ta culture de cuistre, ton incapacité à fournir le moindre élément de réflexion personnelle. Tu crois avoir de l’esprit parce que tu railles, et feins de causer d’Auguste en faisant le clown, tout ce que tu montres, c’est que tu dérailles dès que tu te trouves hors du charnier natal où maman pp n’est plus là pour te protéger. »

question : de quel auteur cela peut-il bien être ?

Par contre bien qu’effacés par un autre drôle qui se la caque, ceux-là sont bien de la sorcière, la vraie (simples spécimens parmi tant d’autres) :

« Donc vous êtes arrivé à la fin de vos archives et n’avez rien trouvé pour justifier la diffamation obséquieuse. Un peu Kouillon non ? »

« Est-ce la pièce manquante, et sans pantalonnade, le commentaire de j.michel tant recherché jusqu’à présent en vain dans les archives d’Abou ? je cite :« Tiens ! Abou, à propos de transport en commun, mon oncle est inscrit sur la liste du transport qui est parti de Compiègne le 22 janvier 1944. Et votre maman, elle est sur quelle liste ? »
Il est daté du 30/04/2010. »

Ce sont des commentaires qui s’adressaient à un Caquedrole qui cherche toujours comment justifier sa diffamation envers j.michel qui aurait tenu des propos dégueu, ici comme ailleurs, qui démontrent son abjection, à propos d’obsèques nous a-t-il révélé plus récemment.

 
Et puis toujours au rayon des faux et similis, il y a les bidouillages du trio Pyroman-Krapobluf-Ippon comme montrer le haut pour sucer la mamelle juteuse, mais couper le bas pour cacher le baveux drôlesque, ou monter des photos comme celle-ci :
Parker soutient le Kumite

 
 
 

Publicités