La liberté d’expression aux mains du parti de l’étranger

Posted on 29 août 2013 par

3


Alors que la France s’est engagée au Mali, alors que la France va peut-être s’engager en Syrie, est-il admissible de laisser la censure aux mains du parti de l’étranger ?

Sur le site des blogs du Nouvel Observateur, le mot cochon est censuré parce que insultant.

Parler du prosélytisme islamiste qui sévit dans nos prisons est censuré pour racisme.

Pourtant même Manuel Valls le dit :

« Il y a un terreau qui est celui de la pauvreté, de l’absence de repères, qui peut conduire à la délinquance, mais qui conduit aussi à l’engagement qui est celui de l’islamisme radical. On le trouve dans certains quartiers. En prison aussi. »
Sénat – Séance du 16 octobre 2012

« Nous faisons face à un ennemi extérieur au Mali, nous faisons aussi face à un ennemi intérieur qui est le fruit d’un processus de radicalisation. Il part de la petite délinquance, passe par le trafic de drogue, parfois par la prison, jusqu’à la conversion à un islamisme radical et à la haine de l’Occident. Il y a en France aujourd’hui plusieurs dizaines de Merah potentiels… Tous ne passent pas à l’acte, mais il faut se prémunir. »
Manuel Valls au Parisien

 
 
 

Publicités