Abou le disait, commentaires sans commentaire

Posted on 2 septembre 2013 par

0


Abou a dit :

« L’insulte, le plus souvent, témoigne d’un manque de contrôle de soi, et aussi d’une pauvreté dans l’expression.
Mais moi je fais voeu, et oeuvre, de pauvreté, lorsque je relève la préciosité, l’affectation de certains commentaires, qui pointent avec délectation la vulgarité de l’autre.
C’est leur dada, à ceux-là, démontrer comme eux ne sont pas vulgaires ! Je dirais même une obsession, ça les rassure apparemment… Etrange, n’est-il pas, cher Pouet Pouet ?
Je pense à Marius, à Usbek, à vous Expat…
Ce type d’écriture complaisante, limite masturbatoire, est aussi le reflet d’une pensée évidemment réactionnaire. Ca se pose en gardien de l’ordre !  »

Ecrit par : abou | 27.06.2010

Commentaire quand même : tiens, encore une expression très versée dans le pantalon, une spécialité de Caquedrole mais aussi d’Abou.

et toujours sur Marius :

« Yo, Frecheman !

Oui j’ai vu !
Abomination par le vide ! Banni !
Catastrophe…

Il avait déjà été viré une fois, sur vraie plainte de la vraie Licra
…. Rigole !
et pour antisémitisme en plus !!!!
(…) »

Ecrit par : abou | 01.04.2010

Information erronée, mais jamais démentie sur le blog d’Abou.

ou :

« Tu sais, il y a un mec qui est très irritant lorsqu’il étale sa petite vie personnelle, c’est Marius. Pédant, suffisant, insupportable.
Va le faire chier lui, oui, va le faire chier j.michel
…. Eh ben non, tu n’as tout simplement pas les couilles !
Pas les couilles, le petit j;michel !!! Eh non… »

 
——————————————————————————————————————————————————————
Sur le site des blogs du Nouvel Observateur

article « retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. »
motif de retrait : "Propos agressif"
après plus de 39 heures de publication.

commentaire :
« Propos agressif » me notifie la PAF. Ce ne sont pourtant que citations d’Abou. —

nouvelle note :
Citations d’Abou, censurées
Les propos sont agressifs explique le garde qui refuse de les laisser passer le checkpoint et les maintient en zone de rétention avant refoulement. Ce ne sont pourtant que de simples citations de textes d’Abou très habituels et classiques de sa part. Ceux-ci concernaient notamment Marius et ses démêlés avec la Licra, et la note corrigeait le ragot d’Abou à ce sujet.
Vous pouvez les retrouver à leur adresse de déportation :
"Abou le disait, commentaires sans commentaire"

——————————————————————————————————————————————————————
 

 
 
 

Publicités