Droit moral ou fusillés pour l’exemple

Posted on 12 novembre 2013 par

1


Où l’on voit la censure devenir typhon et casser son propre enfant.

La censure se contrôle-t-elle encore ou tire-t-elle au sort les combattants de la liberté d’expression qui seront condamnés à être fusillés pour l’exemple ? Ça mitraille tellement fort que la machine à distribuer les motifs se casse et répète « descriptif du motif momentanement indisponible pour des raisons techniques » en tirant sur les cadavres.

Rappel des explications de sk chez Clairvaux sur le droit moral :

« Régent des blogs ou pas – d’ailleurs, créateur de la formule, vous régentez pas mal vous-même, non ? – il y a un code d’honneur (droit moral) : vous ne pouvez pas utiliser sans commentaire les textes des autres, publics ou pas. Mais c’est sûr que, vu votre utilisation des tcommentaires, ça ne pouvait que vous heurter !

Droit moral ? – Baudelaire est dans le domaine public. Il peut donc servir pour promouvoir des nourritures pour chats. Ou non ?

Je vous laisse réfléchir. »
Écrit par : sk | 10/11/2013

« j.michel, le commentaire ou l’analyse honnête restitue le contexte d’une citation, si vous citez hors contexte vous ne respectez pas le droit moral de l’auteur, on peut dire que vous l’instrumentalisez. Ce que je dis, c’est juste un façon d’être équitable, de donner une chance à celui que vous critiquez, et ça n’a rien à voir avec la « morale » au sens classique. Voilà pourquoi je prenais l’exemple – certes déplacé – de Baudelaire qui se retrouve dans une pub pour chats ! Il n’a pas écrit son poème pour ça. Si les artistes arrivaient à imposer le droit moral (qui n’est pas vraiment applicable, il faudrait une jurisprudence pour ça), les publicitaires et d’autres commerciaux ne pourraient plus traiter les oeuvres comme ils le font, et l’argent pourrait servir à aider des artistes dans le besoin. Allez : Take it easy !

clairvaux, j’essayais de répondre à j.michel, j’ai bien compris et vous avez parfaitement le droit – comme d’ailleurs pyroman ou j.michel – à procéder comme vous le faites, je veux dire d’un point de vue légal. Si je vous ai repris, c’est parce que le problème du droit moral des artistes me tient à coeur, qu’il est constamment bafoué et qu’aucun avocat n’a pour l’instant eu le cran de défendre Baudelaire, Mozart, Van Gogh et les autres. Je suis sûr que vous êtes au courant de la situation matérielle de ces créateurs de leur vivant. Bien sûr tout ça n’a pas grand chose à voir avec ce qui se passe ici. Vale ! »
Écrit par : sk | 10/11/2013

Les commentaires fusillés

Rafale de 3 balles marquées « descriptif du motif momentanement indisponible pour des raisons techniques » le 12/11/13 à 12h59 après une garde à vue depuis le 10/11/2013 à 19h55, puis pour être bien sûr, nouvelle balle sur le cadavre toujours marquée « descriptif du motif momentanement indisponible pour des raisons techniques » à 16h30 :

«  Mais sk, des citations parfois se suffisent à elle-même, sans commentaire. Expliquez donc votre code d’honneur ou droit moral (honneur ou moral d’ailleurs ? car parfois l’honneur va contre la morale, ce n’est pas à un philosophe que je vais apprendre cela) au jésuite Nolats dont j’attends toujours le lien justifiant ses affirmations à mon encontre. »

Balle marquée « Propos agressif » le 11/11/13 à 16h08, puis seconde balle sur le cadavre marquée « descriptif du motif momentanement indisponible pour des raisons techniques » à 17h25 :

« sk, premier point : vous reconnaissez que le droit moral n’existe pas dans le droit positif français. Alors pourquoi nous affirmer au-dessus qu’il doit s’appliquer dans la nobserverie (c’est votre côté régent des blogs ?)

Et second sur les citations, sachez que contrairement aux affirmations des ragoteurs qui disent que je tronque et sort de son contexte les citations que je fais, je mets toujours le lien vers le texte d’origine (dans la mesure où celui-ci n’a pas été effacé). Et c’est d’ailleurs ce qui m’est également reproché par les francs-nobsons !!! Certains vous disent raisonnable, que pensez-vous de cette double critique à mon encontre, n’est-elle pas contradictoire ???

Nolats (encore ici) ou Caquedrole par exemple sont bien incapables eux de donner les liens des citations qu’ils inventent. Cela ne chatouille-t-il pas le droit moral qui vous tient à cœur ? Je ne vous ai pas lu sur ce point, mais peut-être donnerez-vous un lien ? »

Egalement fusillé pour « Propos agressif » le 12/11/13 à 12h46, puis seconde balle sur le cadavre marquée « descriptif du motif momentanement indisponible pour des raisons techniques » à 16h30 :

« Bof, entre citation d’un texte faisant publicité et citation d’un texte inventé pour ragoter et nuire, comme le pratique Nolats, y-a pas photo. Et en plus mon droit de réponse qui est censuré !

Mais Clairvaux, si vous êtes mécontent, la première chose à faire est d’exprimer ce mécontentement et votre demande de suppression en commentaire de l’article litigieux. C’est la pratique utilisée par un professionnel des médias sur mon blog une fois, et j’ai naturellement obtempéré.
http://penseescritiques.wordpress.com/2013/05/06/le-mariage-pour-tous-est-il-pour-les-pretres-aussi/#comment-305
 »

 
 
 

Publicités