La preuve que le pigiste bénévole pro-OGM ne serait pas pro-OGM ???

Posted on 2 avril 2014 par

1


La preuve présentée par lui-même (également spécialiste de l’enfumage) :

« Une éventuelle reprise des autorisations pour un (ou des) maïs Bt décidée dans un, deux, trois ans ne pourrait être décidée ‘qu’après un vrai débat citoyen et une information objective du grand public’ (…)
ce que j’ai voulu exprimer pour les OGM, c’est que leur « image » est tellement mauvaise dans l’opinion publique » (à tort ou à raison), il y a un tel rejet, que toute autorisation de mise en culture, et donc ensuite de commercialisation et… de consommation, n’aurait de sens et chances de réussir qu’après un tel débat. »

Je ne vois pas en quoi cela est une preuve de quoi que ce soit. Moi j’entends : si l’opinion publique est réticente, c’est par manque d’information objective, il faut donc faire de la pédagogie (appelée débat citoyen, ou pourquoi pas "démocratie participative" ?) pour lui montrer que leur peur de l’OGM est totalement irraisonnée. Donc faisons de la pédagogie (grâce aux "sachants" et autres experts bien choisis, méthode éprouvée par EDF pour le nucléaire et les labos pour les médicaments) pour ensuite pourvoir imposer les OGM.

Et BL alias Caquedrole ajoute le politique, « Cela dit, le débat devra aussi être politique. Des OGM pour quoi faire réellement ? », en bref : comment nourrir la population mondiale sans OGM et comment financer la recherche sans le brevetage des OGM ?

Et le pigiste bénévole pro-OGM conclut :

« J’aurais tendance, à plaider les comités d’experts comme pour les AMM de médicaments. »

CQFD

Autre preuve souvent avancée par le pigiste bénévole pro-OGM pour expliquer qu’il n’est pas pro-OGM : « moi je mange de préférence les légumes de mon jardin et en tout état de cause jamais d’OGM ». Bien sûr qu’il est contre les OGM pour lui-même, mais cela n’implique aucunement qu’il n’est pas pro-OGM pour les autres.

 
Pour en savoir plus…

 
OGM-c-est-sans-danger
Et l’avis de l’expert Bruno de La Rocque sur le Plus du Nouvel Observateur :
"OGM : Un vote déterminant du Parlement européen"

 
Sur le même sujet :
"Bruno de La Rocque s’explique sur les OGM"