Quand Nolats fait baver son petit doigt

Posted on 25 juillet 2014 par

2


L’anonyme ne se mouille plus, c’est maintenant son petit doigt qu’il envoie se mouiller dans les ragots et rumeurs. « Mon petit doigt me suggère que nous en aurons prochainement l’illustration » ou « mon petit doigt ne s’est pas trompé » pour simplement expliquer que l’imprécateur(*) est contre les limitations à la liberté d’expression, alors que lui Nolats est tout entier pour.

Simple remise en ligne de quelques vieux articles, pour rafraîchir quelques mémoires.
"A la fabrique de ragots, visite guidée" (12/05/2014)
"Nouvelle démonstration des méthodes d’un faussaire et fabriquant de ragots" (10/11/2013)
"Nolats m’en veut énormément" (25/07/2013)
"l’a dit ou l’a pas dit ?" (16/10/2012)

 
(*) L’imprécateur : nouveau sobriquet du malfaisant, par père Noalt, cadre dirigeant de la manufacture des ragots.

« Quand l’imprécateur passe, tous les croyants trépassent.
Tous ? non, au fin fond de la nobserverie, bien abrité, il existe un croyant inoxydable grâce au traitement breveté ragoteur… »
Écrit par : lehcim.j el drannocien

 
 
 
 

A la fabrique de ragots, visite guidée

 

Ragot fabriqué par Nolats : j.michel a insulté les filles de Kamile.

Dernière version (adoucie par rapport aux précédentes, LES filles sont devenues LA fille de Kamile) de Nolats :

« (…)
Etait-ce par plaisanterie, taquinerie ou provocation, il [Kamile] l’a considérée comme insultante, et il aurait été possible alors de retirer la remarque pour désamorcer le conflit. Au lieu de quoi… »

Écrit par : nolats | 09/05/2014

Au lieu de quoi… quoi ? Mais toujours aucune réponse à la question : où et dans quelles circonstances, et surtout quels propos EXACTS auraient été tenus par j.michel, peut-être plaisanterie taquinerie ou provocation, mais considérés par Nolats comme insultants ?

En l’absence de toute citation par Nolats, j’ai recherché dans mes vieux disques et vieilles cassettes, et vous avez pu revoir ici l’enregistrement en live de l’intervention décousue de Kamile et la défense dudit Kamile assurée par le trio d’experts psychiatres Parker-Abou-Nolats.

En voici l’extrait à partir duquel Nolats a distillé son essence de ragot.

Kamile intervient donc sur les violences faites aux femmes :

« pour Michel, il semble aimé les femmes
ca pourrait nous rapprocher …
tourne pas autour des miennes,
je te castre pour le reste de ta vie …

(…)
alors a bientôt pour le nouveau kamille incendiaire …
après on ira incendier quelqu’un d’autre
Michel l’a évité de justesse …
J’ai juste envie de changer …
pisser sur la vertu de Muslim
ca fait des années que je me retenais … »

Le Michel cible de ce beau texte de débile – débile pour beaucoup, mais pas pour Parker, ni pour Abou ou Nolats – c’est j.michel qui lui répond :

« (…) Si je comprend bien (mais peut-on comprendre les propos d’un savant qui navigue dans un univers quantique ?), c’est donc vous qui surveillez personnellement vos filles puisque tout homme qui s’en approche sera castré de vos mains. Donc j’ai la réponse à la question qui vous a traumatisé, et j’apprécie à sa juste valeur la liberté que vous leur accordez, dans les limites du pouvoir que Dieu vous a octroyé, en tant que géniteur, sur votre progéniture.

Maintenant je vous laisse entre les mains expertes de Karim, il a du boulot avec vous. »

Remarque : Karim, un autre disparu, est un vrai psychanalyste qui tenait à l’époque un blog sur le site du Nouvel Obs.

Le parfum qui s’exhale de la composition animale très marquée de Nolats est céleste. Mais la création du ragoteur, aussi "étincelante" (formule hollandaise) soit-elle, n’est pas faite pour nez délicat. Sa fragrance est sans doute appréciée à l’École de Grenoble, aussi Nolats a appelé ses ragots : « les affabulations d’un querelleur professionnel ». Mais tout cela n’est que technique apprise grâce à une éducation jésuite.

Un compagnon de Jésus qui encense un admirateur fanatique de Mahomet, fabrique des ragots et les colporte, ce n’est que solidarité de croyants après tout. C’était donc le 26 juillet 2009, et le 28 novembre 2009 Nolats s’émerveillait devant la juxtaposition Dachau-Johannesburg-Tel Aviv.

 
Sur le même sujet :
"l’a dit ou l’a pas dit ?"
"Nouvelle démonstration des méthodes d’un faussaire et fabriquant de ragots"

 
 
 
 

Nouvelle démonstration des méthodes d’un faussaire et fabriquant de ragots

 

c’est Nolats, celui qui admire les juxtapositions de la maîtresse des malhonnêtetés, et c’est chez Clairvaux :

« Inutile d’esquiver, l’ineptie est du côté du perturbateur compulsif qui accuse faussement, car la phrase sur les pleins pouvoirs figurait bien dans le fil de la discussion. Je crains que Clairvaux ne se retrouve bien embarrassé de la caution morale d’un tel allié de circonstance -à lui de voir-. »

Écrit par : nolats | 09/11/2013

Accusation sans donner aucun lien pour justifier son affirmation (méthode apprise chez Caquedrole), et ma réponse :

« la phrase sur les pleins pouvoirs : article refoulé par la PAF, mais disponible ici :
lenobservateur.wordpress.com/2013/11/07/la-gauche-piscine-celle-qui-vota-les-pleins-pouvoirs-a-petain/
est-il question de la gauche qui n’aime pas la France ???????

Nouvelle démonstration des méthodes d’un faussaire et fabriquant de ragots. »

 
Je confirme, Nolats est un fabriquant et colporteur de ragots, sur le même sujet :
"Nolats m’en veut énormément"

Pour en savoir plus…

 
 
 
 

Nolats m’en veut énormément

 

Encore un agresseur qui se dit agressé.

Nolats, le moraliste à sens unique, en bref :

Les ragots colportés par Nolats :
– j’aurais insulté les filles d’un blogueur (Kamile), mais quand je lui demande de citer mes insultes, pas de réponse,
– j’aurais insulté la mère d’un blogueur (Abou), mais quand je lui demande de citer mes insultes, pas de réponse.
Pour en savoir plus…

Un commentaire de Nolats sur une juxtaposition plumée :

« Bonjour Plumeplume. Ce texte est tellement vrai qu’il a du exister. Cela me rappelle une série de photos du personnel des camps, je ne me souviens plus si c’est toi qui les avait mises en ligne.
L’air vivifiant de la campagne" me rappelle un autre camp, cité par Sakharov: pendant l’appel à l’aube glacée, le soleil se lève, une prisonnière dit à sa voisine: "que c’est beau!", sa voisine la regarde effarée et lui dit: "tu es folle"!. C’est peut-être pour ça que le soleil accepte quand même de se lever.

Amicalement »

Ecrit par : Nolats | samedi, 28 novembre 2009

Pour en savoir plus…

 
 
Donc, à la manière de 2 plumes toujours collées aux basques de Mirage, Nolats s’y colle dès que j’apparais quelque part, tout prétexte étant bon pour venir m’agresser. Dernier exemple chez Clairvaux.

Il y a déjà 51 commentaires avant que Nolats n’intervienne, et pour dire quoi ?

« Un professionnel de la querelle personnelle a, hélas, un peu envahi le fil du débat, et il semble sue l’animateur du blog mette dans le même pot assailleur et assaillis.
(…) »

Écrit par : nolats | 24/07/2013

Le « professionnel de la querelle personnelle » n’avait pourtant aucunement mentionné Nolats dans les commentaires antérieurs.

Agression gratuite caractérisée donc.

Et lisez la suite, elle est «  édifiante » comme dirait Caquedrole et démontre que Nolats ne s’est introduit dans la conversation sans même en connaître le sujet (Krapobluf) que pour nuire.

 
 
 
 

l’a dit ou l’a pas dit ?

 

Où l’on voit le moraliste en sens unique Nolats s’enferrer dans ses mensonges et ragots.

Il peut sauter sur sa chaise comme un cabri comme une grenouille en disant la fausseté ! la fausseté ! la fausseté ! mais cela n’aboutit à rien et cela ne signifie rien quand la fausseté n’est que la pure réalité.

C’est dans les salons du Comte de Négavesque que ça se passe. Le sujet du jour : le musulman dangereux. Defmul 1er est là bien sûr qui pontifie sur le salafisme. La maîtresse aussi qui donne une leçon particulière de grammaire au cancre Mirage.

Et père Noalt qui se lance dans un exercice de jésuitisme et qui s’y prend les pieds.

L’homme d’église donc attaque en ressortant une vieille histoire qui s’était passée chez Kali où il avait formé un trio infernal avec une copine de bénitier et son compère d’occasion, l’homme qui juge au faciès :

« L’an passé, il s’était associé avec deux acolytes aux pseudos fluctuants (un fondamentaliste et un gauchiste) (…). Ladite triade avait par exemple mené une grotesque campagne sur le blog de Kali »

Notons déjà que l’association dont il parle n’existe que dans ses fantasmes paranoïaques, pour preuve le commentaire que j’avais adressé à Didier ici.

Mais lesdits fantasmes ne s’arrêtent pas là, il nous signale ensuite que Marius serait affilié à une confrérie occulte. Pourtant pressé d’en dire plus, il se tait, sans doute est-il lié par le secret de la confession.

Alors il embraye sur ce qu’il croit être l’estocade finale :

« Par exemple: http://leblogdekali.blogs.nouvelobs.com/archive/2012/01/31/refaisons-le-monde.html#c737108 »

Que nous raconte cet exemple ? C’est sa copine de bénitier qui explique :

« @ Oui, Nolats, vous dites vrai et Jean-Michel ment sciemment, ment absolument : »

à quel sujet ? au sujet d’un article d’une blogueuse qui disait qu’elle ne voterait pas pour l’homme au "profil torve" (selon l’expression de son compère) même s’il restait seul en lice au deuxième tour contre la fraîcheur Marine.

J’avais donc répondu sur le blog de Kali :

« Fausseté le fait que Anna a fait un billet dans lequel elle disait que DSK face à Marine Le Pen elle ne voterait pas DSK ? C’est ce qui dit Nolats ? Le billet est à cette adresse :
http://anna-1.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/11/20/dsk-moi-jamais.html
Comme ça les autres participants sont désormais instruits sur les affirmations rigolotes de Nolats. »

Mais malgré le rappel de cette référence et la preuve apportée, père Noalt continue à affirmer la fausseté de la chose.

Comment peut-on être d’une telle mauvaise fois ?

Mais où donc ces grenouilles de bénitier apprennent-elles le mensonge ainsi assaisonné ? peut-être ont-elles eu les mêmes professeurs que ceux qui lancèrent et firent prospérer les rumeurs d’Orléans ?

« Chacun en jugera » nous dit le père, ainsi soit-il.

 
Pour les commentaires, c’est ici.

 
 
 

Publicités
Tagué: , ,
Posted in: Les causeries