Puisque Sylvain Saïd continue…

Posted on 19 août 2014 par

0


Voici un article de référence, sur le blog d’aquatinte, avec tous ses commentaires à cette adresse :

"Puisque l’on me dénigre, encore, pour avoir dit, dans un certain contexte, que mon père était raciste…"
copie en archive

« Et qu’est-ce que je lis, dans un coin du site : « Et la dame blessée perpétuelle dont le papa fut raciste (dit-elle, moi je ne l’ai pas connu) qui… » Il me l’a répété tellement de fois, cette petite phrase de moi sortie de son contexte que je ne pense pas qu’il parle d’une autre… »

Sortie de son contexte ? allons donc… Le contexte, il est ici :
"Liberté d’expression et blasphème"

reformulé, c’est exactement : « vous êtes pire que mon père qui pourtant était "profondément raciste" ».

Le petit-fils du raciste dira sans doute que ce n’est pas agressif car sa maman n’est pas agressive par tempérament (un tempérament de non-agressivité que clairement elle a oublié de transmettre à un de ses fils). Lisez les commentaires, et ensuite c’est vous qui voyez.

 
Autre explication, extrait de commentaire sur un autre blog :

« En ce qui concerne mes réactions envers une blogueuse que vous dites ne pas comprendre, je vais vous expliquer, ce qui sera également une mise au point pour les personnes qui lui sont proches.

Pour moi c’est parti d’un malentendu : j’ai fait une critique du commentaire sur les caricatures de Mahomet qu’elle avait déposé sur un blog disons controversé, celui de Nomadius. Cette critique qui me semble toujours aujourd’hui totalement légitime fut considérée je ne sais pourquoi comme une critique de la personne de la blogueuse. Et ses réponses ont été en conséquence. Tout est à cette adresse :
http://olymperouge.wordpress.com/2010/03/04/liberte-d-expression-et-blaspheme/

Dans ses réponses apparaît même un fantasme abracadabrant auquel je n’ai rien compris à propos de ses bras cassés. Avec une virulence pour laquelle il y a une explication possible et probable, c’est qu’elle avait été chauffée par derrière par les 2 plumes et autres abou-tis. (dans la meute, les relations par e-mails ne sont pas à négliger, c’est leur arme pour les attaques concertées)

Puis on en est resté là sur les affaires religieuses, sur cette incompréhension sans doute réciproque.

Je découvre ensuite qu’elle se dit victime d’une meute, une vieille histoire dont elle ne dévoile qu’une partie et surtout pas les personnes qui participent à part Jog et Marius. Avec donc des insinuations que les personnes visées ne peuvent contredire sans se dévoiler elle-même, permettant ainsi tous les brodages (c’est elle qui disait que je brodais, ce qui était vrai puisque je prêchais le faux pour savoir le vrai) et surtout les rumeurs.

Cette commune expérience de victime d’une meute aurait dû nous rapprocher, ben non, chaque fois que j’abordais le sujet sous ses notes qui en parlaient, je me faisais éjecter car cela ne me regardait pas (exemple ci-dessus).

Parmi les participants à la meute, elle parlait d’un saint que j’ai renommé le « saint des nobsons ».
https://lenobservateur.wordpress.com/tag/le-saint-des-nobsons
Plusieurs indices pointent un blogueur qui s’est caricaturé en vénéré de la nobserverie. Mais sans certitude, et pour cause à chaque fois que je demandais des précisions sur ce « saint » je me faisais rabrouer. Donc est-ce Caquedrole ou n’est-ce pas Caquedrole, ce mystère restera sans doute à jamais.

Voilà les vrais litiges et à ma connaissance les seuls litiges que j’avais avec cette blogueuse que je n’ai jamais dénigrée par ailleurs. — pour être complet, elle me reprochait aussi une expression que les développements ci-dessus devraient suffire à expliquer —. »

 
Et autre dialogue :

Aquatinte-repond-a-j-michel

 
 
Quant au fils Sylvain Slaïd qui poursuit la guérilla pour le compte de son chef vénéré, quelques-uns de mes commentaires :

déposé sur son blog le 18/05/2014 à cette adresse : carnetdebord.blogs.nouvelobs.com/archive/2014/05/17/il-y-en-a-qui-ne-doutent-de-rien-bis-531997.html

« C’est volontairement et unilatéralement que j’ai supprimé toutes les notes faisant mention des relations « d’incompréhension » ou autre formule entre Aquatinte (en tant que personne blogueuse, sa personne réelle m’étant inconnue) et j.michel, c.-à-d. moi-même. Simplement car prolonger la polémique sur ce sujet est vain et inutile, ce qu’Aquatinte décrivait sur le phénomène de meute étant beaucoup plus intéressant (et même à nouveau d’actualité dans la nobserverie, ils se sont trouvé une nouvelle « victime » en la personne d’Evelyne*).

Mais si vous le souhaitez, je peux remettre en ligne les deux derniers articles qui n’ont été que renvoyés en brouillon et peuvent donc être republiés (sous réserve du bon vouloir de la censure), ou mieux afficher leurs fiches pdf, et là sans être soumis au filtre de d’Oniten. »

ou celui-ci :

«  double discours ?

le 15/05/2014 vous m’écriviez : « Le chapitre est clos… »
confirmé 1 heure après : « cette fois, c’est définitivement clos. »
puis encore 4 heures après : « Et je reviens sur ce que je vous ai dit: je ne ferai aucun constat d’huissier concernant vos posts sur ma mère, car la meilleure façon d’honorer sa mémoire est de vous ignorer…
Bon vent!!! »
le 23/05/2014 vous m’écriviez à nouveau : « Pour ce qui vous concerne, je ne publierais rien de plus et vous allez vite oublier mon existence. Adieu!!! »

mais depuis vous remettez en permanence le couvert sur votre blog et sur ceux de vos « amis » (collègues ou supérieurs hiérarchiques dans la meute ?), et n’arrêtez pas de vous accrocher à ce blog et à celui d’à côté comme une moule, comme si je pouvais être votre sauveur !

Encore le 11/06/2014, j’ai laissé ce message sur votre blog : « Hum, je me demande quel est votre jeu. Voulez-vous que je ressorte les diffamations de votre mère à mon encontre ? », et vous avez répondu par une provocation. D’où la présente note.

Et vous voulez vous faire passer pour une victime ?

Quand à celui qui est, comme il dit, assez « couillu » pour ne pas signer de son pseudo habituel (commentaire refoulé par la PAF), je lui demande simplement si la mort doit effacer dans l’histoire toutes les turpitudes du défunt ? Il devrait demander à Plumeplume de faire une note philosophique sur le sujet. »

 
 
 

Publicités
Posted in: Les causeries