Les mensonges d’un de La Rocque interdits de publication sur le site du Nouvel Observateur ?

Posted on 1 octobre 2014 par

11


Deux articles sont systématiquement refoulés par la PAF :
"La fêlure du vénéré"
"Exercice pour savoir si vous avez suivi la série Brêle de La Rognon vs Jo d’Albertie"

 
 
Sur enfumitude et révisionitude, les deux mamelles d’un vénéré, voir aussi :
"BL nous chante : « je ne censure pas », ouaarrfff! ouaarrfff! dernier exemple"
et
"Quand Bruno de la Rocque tronquait et coupait"

 
 

La fêlure du vénéré

 

Le vénéré est aussi un vétéran de l’indigénat. Sa fêlure ? voilà comment il explique sur Caquebook sa « souffrance issue du passé » :

« un dimanche de « quartier libre » à l’est d’Alger, j’ai voulu danser et ai invité une jeune femme « européenne » : « je ne danse pas avec l’occupant » me lança-t-elle. »

Écrit par : Caquedrole | 11/10/2013

citation tronquée et hors contexte comme va le dire BL alias Caquedrole, naturellement, et cette fois contrairement à mon habitude, je ne donne pas la référence pour le contexte et le texte dans son intégralité, à vous de chercher et trouver —

On comprend mieux à partir de là les relations plus que troubles du vénéré avec les écrits d’un Marius, et le lieu de recrutement de ses sbires. Comme quoi le pontificateur est bien un drôle qui se la caque.

 
 

Exercice pour savoir si vous avez suivi la série Brêle de La Rognon vs Jo d’Albertie

 

Combien d’erreurs volontaires dans ce commentaire du 29/08/2014 ? Puis classement entre erreurs par simple malentendance, révision de l’histoire ou pur mensonge.

caquedrole-vous-pouvez-ecrire-des-saloperies2-estelle92.jpg

Et une rédaction sur la dernière remarque du vénéré par laquelle il essaie de se refaire une virginité en allant chanter, au monument aux morts de son bled, le chant des partisans avec trois vénérables anciens résistants et déportés encore vivants.

Les meilleures rédactions seront publiées sur le blog de La Rocquaille.

 
 
 

Publicités