Djihadiste, déviance ou pas ?

Posted on 10 octobre 2014 par

0


Les textes sacrés, on en dit ce qu’on en veut, enfin presque car certains sont morts pour ça(*). Et on leur fait dire aussi ce qu’on veut leur faire dire. Qui donc peut dire que son interprétion bénéficie du sceau de Dieu ?

M’enfin! … lorsqu’on observe qu’une simple citation d’un texte sacré, le Coran en l’occurrence (sourate 4 verset 89), est interprétée comme du « Prosélytisme religieux » et censurée pour ce motif sur le site des blogs du Nouvel Observateur, difficile ensuite d’en discuter la bonne interprétation ! N’est-il pas ?

Prosélytisme religieux ? voici le commentaire rejeté pour ce motif par la mode du Nouvel Observateur, déposé sous l’article "Un Coran évolutif" :

« Lu sur wiki

La sourate IV, 89 énonce (traduction de Hamidullah) une conduite à tenir vis-à-vis des « hypocrites » (qui ne croient pas mais pratiquent l’Islam publiquement pour tromper les musulmans), plus loin nommés littéralement « mécréants » :

« (Les hypocrites) aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier de Dieu. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur13. »

sans commentaire »

Peut-on en effet apporter un commentaire à une telle censure ainsi motivée ???

 
Pour en savoir plus…

 
(*) "Matt Stone et Trey Parker menacés du sort de Theo Van Gogh"

 
 
 

Publicités