2 morts à Copenhague, c’est la faute à Charlie

Posted on 15 février 2015 par

0


Avec une étoile qui cache un trou de balle, le croyant inconnu construit son arc de triomphe.

Le croyant anonyme l’a bien dit, approuvé dans les salons rocquailleux : « DE CE FAIT, je considère que Charb et ses collègues ONT EU TORT de republier ces caricatures », quel fait ? « les re-publications » des caricatures danoises par Charlie Hebdo dont « l’intention était alors délibérément offensante » du fait que « La manière dont les caricatures ont été perçues par les musulmans -je ne parle pas des fondamentalistes mais des gens pieux et pacifiques- était connues avant les re-publications ».

Il est content de lui, le croyant anonyme, il sera récompensé par son Dieu pour avoir condamné les diffamateurs de religions et défendu les musulmans qui se disent choqués par les caricatures danoises. Il voudrait même leur remettre l’élaboration des règles qui devront être appliquées par la PPV, la nouvelle Police de la Pensée et de la Vertu en France.

L’opposant à toute religiophobie («  je désapprouve la religiophobie »), celui qui appréciait à sa juste valeur la juxtaposition des camps de Dachau et de Gaza, atteint même le point Momowin par la juxtaposition des caricatures de Charlie Hebdo et de l’antisémitisme,

« (…) Pourquoi l’antisémitisme a-t-il été mis hors la loi? parce que l’histoire nous a démontré jusqu’où il a pu mener. De mon point de vue la « leçon » de l’histoire doit s’appliquer préventivement, et ne pas laisser se développer la bouc-émissarisation envers quelque communauté que ce soit. (…) »

Écrit par : nolats | 07/02/2015

puis le point Godwin avec la juxtaposition de la fumée de cigarettes et des atteintes à la santé morale des croyants,

« (…) chantage pour interdire la critique, un petit peu comme si on prétendait empêcher les lois anti-tabac au prétexte que les nazi en avaient promulgué (notamment interdiction de fumer dans les lieux publics, c’est peu connu). (…) »

Écrit par : nolats | 07/02/2015

Autre drôlerie du même qui dit : « Par contre, j’APPROUVE toute caricature qui stipendie le jihadisme et le terrorisme, sans pour autant blesser l’ensemble des croyants. », quand on l’interroge sur qui décide si telle caricature ou telle caricature blesse (et ne peut être publiée) ou ne blesse pas (et a donc l’autorisation d’être publiée) les croyants, il renvoie à la décision des musulmans eux-mêmes,

à la question « qui décide où se trouve la frontière entre ce qui est blasphème autorisé et offense d’autrui du fait de sa croyance interdite ? » ou « a-t-on le droit de se moquer des martyrs qui donnent leur vie pour avoir 72 vierges ? »,
le beauf éduqué jésuite répond :

« (…) je ne suis pas qualifié pour dire quelles sont spécifiquement les caricatures qui ont davantage offensé les musulmans, c’est eux qui peuvent le dire. Je n’ai pas non plus retrouvé la caricature de sodomisation (…) »

Écrit par : nolats | 12/02/2015

réponse cohérente avec son idée que les musulmans sont les plus qualifiés pour être juges et parties et donc prendre en charge la censure de tout ce qui les choque :

« (…) Je n’ai pas jugé si les raisons qui conduisent à ce que certains se sentent outragés sont ou non tangibles, j’ai juste écrit ceci: la première publication des caricatures a montré que la plupart des musulmans se sentaient offensés de caricatures de leur prophète, donc la re-publication était faite en connaissance de cause que cela produit cet effet (c’est cela que je réprouve avant tout). (…) »

Écrit par : nolats | 10/02/2015

jens-julius.gif
Il faut donc interdire cette caricature qui, moi, m’a bien fait rire, mais que Dalil Boubakeur juge insultante pour les croyants :

« Arrêtez ! Nous allons manquer de vierges ! »

"Les faux-culs des fausses vierges du dieu clément et miséricordieux"

 
 
Dernière censure sur le blog de Bruno de La Rocque, au motif notifié de "Propos potentiellement non conformes à la loi" (15/02/2015 09h00) :

« appel à tous les fervents et fervente de la lecture de Charlie Hebdo, ont-ils vu la caricature du prophète se faisant mettre par un chien dont le persécuté des blogs parle partout car lui l’a bien vu dans ledit journal ? En tout cas c’est ce qu’il affirme dans son « échange très "serré" ». »

et pour "Propos agressif" (13/02/2015 22h28) :

« et pour les vierges, Nolats n’a toujours pas répondu »

(13/02/2015 19h24) :

« « intrusion malveillante » affirme Nolats (nouveau ragot ?). Mais à part à lui, à qui pouvait profiter l’effacement des preuves de son "ignominie", à savoir l’invention d’une caricature soi-disant publiée par Charlie Hebdo qui n’a jamais existé (celle d’un prophète qui aurait été s…) ? »

ou pour "Propos potentiellement racistes" (12/02/2015 22h13) :

« 1°) : vous n’avez pas donné le lien Wiki dont vous avez cité un passage

2°) vous avez totalement inventé la caricature du prophète s…

3°) le musulman s… par un chien n’était pas le prophète et à ma connaissance n’a pas été publié par Charlie Hebdo

Et vous ne répondez pas à la question : qui a l’autorité suffisante parmi les musulmans pour fixer les limites de la faute morale.

Cette caricature condamnée comme insultante par Dalil Boubakeur, je la trouve très drôle. A-t-elle dépassé les limites ?
http://penseescritiques.files.wordpress.com/2015/02/jens-julius.gif
 »

et à nouveau pour "Propos potentiellement non conformes à la loi" (11/02/2015 14h05) :

« Quant à l’article dont j’ai donné le lien (le 2ème), c’est pour la description des dessins considérés comme insultants par Dalil Boubakeur :
« La Grande Mosquée de Paris et l’Union des organisations islamiques françaises ont poursuivi Charlie Hebdo et son rédacteur en chef de l’époque, Philippe Val, à propos de la publication de trois caricatures du prophète Mahomet en 2006, dont deux avaient paru précédemment dans le journal danois Jyllands-Posten. L’une des caricatures du Jyllands-Posten montrait Mahomet dans le ciel, déclarant à une colonne de kamikazes, « Arrêtez ! Nous allons manquer de vierges !  » L’autre représentait Mahomet avec un turban en forme de bombe. La troisième caricature était une illustration de Une intitulée « Mahomet débordé par les intégristes » montrant un prophète effondré, se couvrant le visage, disant : « C’est dur d’être aimé par des cons. » »

Ce sont donc ces 3 dessins, dont un sur les vierges du Paradis, sans doute qui ont eu pour conséquence la mort d’une dizaine de dessinateurs talentueux, car ils l’ont bien cherché quand même, puisqu’ils ont eu tort de REpublié ces dessins comme dit Nolats. Et maintenant, peut-on se moquer des 72 vierges qui s’occupent aujourd’hui les deux KouKiChi ? sans doute pas pour Nolats, car des vierges ça se respecte. »

 
 
 

Publicités