Nouvelle exposition des archives de Bruno de La Rocque

Posted on 17 mai 2015 par

3


Où l’on voit un Roc s’enfoncer dans la Rocquaille. Bruno de La Rocque présente ses fiches et ses archives. Oui. Et alors ?

Il est clairement indiqué dans une de ses fiches : « Avertissement, prise de guerre – tout navire abandonné par son maître en haute mer est la propriété de celui qui le remet à flot – Ce blog a été trouvé à l’état d’épave par l’Anti-Venin qui en a donc pris le contrôle. »

Donc toute sa "démonstration" sur l’usurpation secrète et trompeuse tombe à l’eau.

Une autre précision : contrairement à ce qui se passe sur ses blogs, Bruno de La Rocque a toujours bénéficié du droit de réponse sur les blogs dont il critique les textes. Il n’en a pas usé, préférant la bavitude chez ses potes et à la tête de sa meute. Nouvel exemple dans ce dernier article.

 
Il y fait notamment une fausse description d’une photo exposée. Là nous atteignons la caricature de la fabrication de ragots et de la diffamation.

Bruno de la Rocque dénonce :

« Le comble du cynisme consiste à récupérer la rainette qui caractérise mon blog actuel, le présent blog. »

278371154.jpg
à partir de cette photo qu’il expose :

Car l’article de son contrariant ainsi mis en valeur, qu’on peut retrouver à cette adresse :

"Traces de l’ignoble"

caquedrole-buchenwald-delation.jpg
ne fait que montrer une photo, cette photo
 
 

d’un article de BdLR qui bien sûr, puisque c’est une photo du blog de BdLR, montre en marge sa petite rainette fétiche.

C’est donc cela qu’il appelle : « récupérer la rainette qui caractérise mon blog actuel », pur délire d’un malentendant qui espère l’azimutage aussi malentendant de ses lecteurs pour croire à ses explications, puisque justement c’est une photo de son blog.

 
Quant au « dévoilement de l’identité civile », encore un procès monté de toute pièce par Bruno de La Rocque, explication ici :

"Pro-OGM, l’expert reconnu qui ne voulait pas être connu"

 
 
Et la cerise, BL-Orcerolles ex Caquedrole reconnaît que Krapobluf de l’École de Grenoble était bien son pote Pyroman, l’inventeur de Radio St Pét. ment et du bec de Jean-François Copé qui va si bien au pontificateur vénéré, après l’avoir tant nié.

Des méthodes de cr….

 
 
N.B. : titre de l’article sur les blogs du Nouvel Obs : "Le mouton qui ne voulait pas être tondu sans réagir", en référence à l’article :
"Quand le cochon et la cochonne nous parlaient de l’Algérie (française)"

 
 
 

Publicités