Aujourd’hui, réunion autour de la piscine de Le Barp

Posted on 30 mai 2015 par

1


Bruno de La Rocque réunit ses troupes.

massacre a la rocquailleuse
Sylvain Saïd, le gros bras à la petite cervelle de la troupe, vient rendre compte de la mission qui lui a été confiée par le couple Marius-La Rocque : son action terroriste a bien obtenu les résultats escomptés, toutes les cibles ont étaient atteintes et détruites :

– les articles sur Charlie Hebdo,

– les articles anti-religions,

– les articles contre la propagande de Marius pour le FN en région PACA, (N.B. : quand le gros bras tronçonnait ces articles-là, il jubilait et levait au ciel sa rocquailleuse en criant : mon grand-père est vengé, à cause d’une histoire que les nostalgiques de l’AFN connaissent bien),

– les articles sur les enfumages de la gauche-piscine et l’osmose des idées entre le facho revendiqué, envoyé permanent sur les blogs du Nouvel Observateur, et les fachos qui se cachent derrière un rideau d’humanisme,

– et bien sûr la cible principale : tous les articles sur La Rocque, le colonel et les autres.

Étaient présent(e)s :

sa maîtresse des malhonnêtetés, bien sûr, toujours présente dès qu’elle sent l’odeur de métèque (un témoin très vérolé du cerveau selon certains), avec quelques huîtres bien assaisonnées,

le Pyromane par Bob ou Krapobluf interposé, etc. etc. dont la taupe bien cachée.

S’est fait excuser l’éduqué jésuite, anti-Charlie revendiqué et faussaire convaincu.

A la sortie de la réunion, la taupe au Parti Socialiste des Landes laissait paraître un large sourire. Il lança à la cantonade, que les voisins jaloux de la piscine l’entendent bien (n’est pas taupe qui veut) : « nous sommes Charlie », et éclata de son rire rocquaillein. — N.B. sur les différentes formes du rire dans la meute, à lire "Rire rocquailleux ou rire gras ?" —

Puis il retourna à son portable pour compte-rendu rapide à la direction de Civitas.

Quant à Bruno de La Rocque, un goût amère quand même : tant de dégâts collatéraux, et sur Google son nom et ses photos compromettantes qui ne disparaissent pas.

 
À lire, sur le blog de La Rocquaille :
"Bruno de La Rocque fait interdire toute critique des fascistes qui s’expriment au Nouvel Observateur"

 
 
 

Publicités