Dupont Lajoie ou salope fascisante ?

Posted on 9 juillet 2015 par

1


La Rocque en brochette facon Menard

Quand le contrariant le contrarie en lui collant un sobriquet (il est vrai que le contrariant le caricature souvent, rançon de son succès en tant que pontificateur), il s’emporte immédiatement, devient soupe au lait et ses insultes débordent de partout, y compris sur le pantalon du père ou la déportation de l’oncle. Vous avez bien sûr reconnu Bruno de La Rocque, l’expert qui écrit sur les OGM mais qui refuse la critique de ses articles.

bdlr-le-retour-du-contrariant.jpg

Alors il traite ledit contrariant de Dupont Lajoie ou de salaud fascisant.

Je pensais à ça en lisant chez Clairvaux sa note sur le style pamphlétaire, l’arrêt de la Cour d’Appel de Paris déboutant Marine Le Pen pour sa plainte pour injure contre Nicolas Bedos, accompagnée de ce dessin

 
et le rejet par la PAF pour « Blagues injurieuses » (07/07/2015 20h38) de ce dessin mis en commentaire :

S’il est permis de dire que Claude Guéant a « une tête de bite sous Prozac », il devrait être permis de dessiner le Prophète Mahomet en… mais voilà, L’OBS n’est pas aussi Charlie qu’il le prétend.

 
 
autre commentaire censuré au motif notifié de « Propos potentiellement racistes » (08/07/2015 16h30 après « Après lecture et analyse attentive » de 2 minutes) :

« Je ne suis pas Robert, mais pour une liberté d’expression totale, et sous cet angle je suis d’accord avec vous. Cependant.

Il y a l’expression de Ménard qui doit être libre et les actes de Ménard en tant que dépositaire de l’autorité publique comme maire qui doivent rester républicains.

Dans son expression Ménard est volontairement provocateur et la réaction en meute de ses détracteurs est l’effet qu’il recherche. Dans l’affaire le plus malin, et le plus efficace dans la communication, c’est lui.

En tant que maire il a dit : « Dans ma ville, il y a 64,6% des enfants qui sont musulmans dans les écoles primaires et maternelles ». Alors fiches ou pas fiches, pour affirmer un chiffre aussi précis il a bien fallu compter. Donc il a compté (quoi je ne sais pas), à moins qu’il n’ait sorti ce pourcentage de son chapeau. »

qui avait été déposé sous cet article de

« Boulevard Voltaire, liberté d’expression et statistiques ethniques : réponses à quelques objections »

 
 
 

Publicités