Netino, ou la bêtise au pouvoir

Posted on 3 août 2015 par

1


Titre de la note sur le site de L’Obs : "L’Oniten est jeune, et pas cochonne"(*)

Info pour les africains qui ne regardent pas Arte, "La Minute Vieille" est une série de blagues salaces qui passe sur Arte, une chaîne sans doute trop intellectuelle pour les Netino-boys.

Pour les Netino-boys donc, ce commentaire est insultant (censure 01/08/2015 13h32) :

« Que la minute vieille est cochonne, du temps du silex, ça ne sa passait pas comme ça… »

Puis aussi censuré sur les blogs de L’Obs anciennement le Nouvel Observateur et toujours pour "Propos insultants" (02/08/2015 10h16), le commentaire suivant en réponse à cette précédente et surprenante censure :

« vieille et cochonne, ce n’est pas une insulte, mais une incompatibilité. »

Mais Jeremi Mani ne supporte pas qu’on ait un quelconque doute sur le haut niveau de qualification de ses troupes (image de marque du fonds de commerce). Quant à L’Obs, tout ce qui pousse son site de blogs vers la tombe est le bienvenu : sa suppression après désaffection est en effet l’objectif.

 
 
Et ci-dessous le dernier billet systématiquement censuré par les Netino-boys, d’abord pour "SPAM et messages répétés" (motif de censure qu’on pourrait dire humoristique, mais alors à l’insu du plein grè de son auteur), puis pour "Propos potentiellement diffamatoires" ou "Propos insultants" sans qu’on sache si le changement de motif de censure est dû au changement du Netino-boy ou au changement d’humeur du même Netino-boy. M’enfin! qu’il soient un ou plusieurs, c’est l’abêtitude qui les nourrit, travail à la pièce oblige, car il y a prime d’abattage.

 
 
02/08/2015

Présidentielles, un combat de revenants ?

Mais qui donc sera candidat aux présidentielles de 2017 ? On se la rejoue comme en 2012 ? Dessin d’Alex :

dsk-2012-copie.jpg

et un autre dessin (de Fanch) sur les dessous du problème Grèce, interdit ici mais exposé dans la gazette des potins : "DSK nous montre sa Grèce".

 
 
(*) l’Oniten est un des sobriquets de Netino, la modération sous-traitée et délocalisée de L’Obs.

 
 
 

Publicités