Un ridicule qui a abusé de la farce d’un dindon et qui n’en bande plus

Posted on 1 mars 2016 par

0


La choquitude, ce n’est pas du chocolat, même en suppositoire.

bdlr-plus-encore-que-le-dindon-tu-meurs.jpg

Le drôle qui nous conseille la lecture de "Desproges bande encore" est choqué par :

38446916.PNG

Mais le drôle trouve plein d’humour la réponse de Pyroman :

bdlr-et-pyroman-la-lecon-pour-clairvaux.jpg

 
 
Article précédent 28/02/2016

Caquedrôle ou caquenique ?

bdlr-pyroman-clairvaux.jpg

Caquedrôle :

« un blog sur lequel je ne suis pas allé depuis des jours (aussi simple que ça !) »

Caquenique :

« en revanche que Pyroman ait souhaité un bon rétablissement à un blogueur sortant de chirurgie lourde et se soit fait envoyer bouler de façon malpropre m’a effectivement choqué. »

Le drôle qui se la caque n’est pas allé lire ce qui était écrit sur un blog mais sait parfaitement ce qui est écrit sur ledit blog !!! Pour ceux qui ne croient pas à la voyance, n’est-ce pas une preuve que le pouvoir des voyants existe bel et bien ?

Feuilleton à suivre bientôt dans la gazette des potins.

 
 
Article précédent 26/02/2016

La leçon par BdLR, et le chiqué comme on dit dans le foot

Souvenir de son chiqué quand il racontait (et inventait ?) ses vertiges pour ameuter la compassion autour de lui. Un grand professionnel des simagrées, bien ridicules après analyse véritable et non orientée.

Un dessin qui lui va bien, piqué chez son pote incendiaire :

957003758.jpg

et les commentaires qui vont dessous :

bdlr-et-pyroman-la-lecon.jpg

Souvenez-vous de cet amateur de rugby qui imitait les footballeurs dans leur chiqué quand ils se roulent par terre de douleur : ouiiin il m’a fait mal, puis 5 secondes après, l’arbitre n’ayant pas délivré à l’ennemi le carton rouge espéré, se relèvent et courrent à nouveau comme un gardon frais pour lui piquer le ballon.

Il avait eu un étourdissement vers les 2 heures du matin après une journée et une nuit passées devant son écran (totalement déconseillé par les médecins). Mais plutôt que de se reposer les yeux en s’éloignant justement de cet écran néfaste mais si attractif, il avait sans attendre lancé ses simagrées sur ses ondes de radio Caqui et sa meute accourut pour blâmer le responsable de ses déséquibres physiques : le contrariant. Pour les déséquilibres mentaux, c’est plus ancien et il peut donc difficilement en rendre responsable ledit contrariant.

Peut-être est-ce de cela dont il parle dans son commentaire, sur l’abaissement de la garde. Ou peut-être de la baisse de niveau des dernières recrues de son Service d’Action Civique ?