Un soi-disant harceleur peut-il être harcelé ?

Posted on 1 mai 2016 par

0


Où l’on voit que les rivalités pour obtenir l’Oscar de la crevitude s’exacerbent. Qui sera le meilleur ?

Tout comme un parano peut être la cible d’ennemis, un soi-disant harceleur peut très bien être harcelé.

Le corbeau moraliste, le ragoteur sur Charlie Hebdo et sur tant d’autres, la mouche(*) et chasseur d’athées a encore frappé sa cible préférée sur les blogs de L’Obs.

Nolats harcelement chez Clairvaux 2016-04-30

— en tant que moraliste à sens unique, il ne tire que dans une direction, c’est bien connu, et celui qu’il épargne, c’est celui pour qui il travaille : Dieu, et aussi ses seigneurs sur terre, d’où son sobriquet de beauf athéophobe —

La crevure donc qui poursuit le contrariant sur tous les blogs pour le faire exclure de la nobserverie et envoie délation sur délation aux autorités, toujours avec le même objectif : faire exclure le contrariant de tout moyen d’expression lui permettant d’exposer les turpitudes des uns et des autres et particulièrement celles de Bruno de La Rocque(**), répète et répète toujours les mêmes mensonges et ragots sans jamais apporter la moindre pièce à conviction des calomnies et diffamations qu’il porte contre le contrariant.

Son dernier venin chez Clairvaux :

« PS: l’apparition d’un blog de contre-attaque (coopératif semble-t-il) ne fait pas pour autant du harceleur une victime, je demeure continuellement l’une des cibles de son acharnement. »

Écrit par : nolats le samedi 30 avril 2016 à 23h59

Notez bien la perfidie de cette crevure ambulante de blog en blog, tel un coucou sans nid : sous cet article de Clairvaux sur lequel gicle son venin fétide, il n’y a aucune trace d’un commentaire du contrariant qui le contrarie tant. Alors pourquoi donc parle-t-il du contrariant sous cet article ? C’est bien une des caractéristiques qui ajoutée au colportage de mensonges et de ragots jamais documentés mais toujours rabâchés, à partir desquelles on repère une crevure.

Pour l’anecdote, observez aussi que c’est 1 minute avant les douze coups de minuit annonçant le 1er mai, fête de Jeanne d’Arc que jamais il ne manqua d’honorer avec ses amis, qu’il projette son venin. Mais cette année pour la Jeanne, c’est différent.

Mais au service de qui est-il ce barbouze en soutane ? au service de l’émigré comme il l’a encore montré dernièrement sur Agoravox, ou de Bruno de La Rocque, dont le dernier pseudo est "soit-disant vénéré" ?

Des deux sans doute, car ils sont dans la même paroisse (virtuelle, mais bien réelle quant aux manigances nauséabondes).

Bien sûr, Bruno de la Rocque vous affirmera que ce n’est pas parce que ses barbouzes s’expriment librement sur les blogs du Nouvel Observateur que les autorités de ce site seraient à ses ordres.

 
 
Et toujours, « Pour celles et ceux qui, de passage, ne le sauraient "pas encore",… » comme dit ce vénéré (pseudo qu’il avait pris pour un de ses nombreux blogs), les meilleures turpitudes de Bruno de La Rocque à lire ici :

"Gonflé comme un pontificateur vénéré"

Voir aussi les commentaires sous cet article :
"Souvenirs de pépère Lixe"

Pépère Lixe est le sobriquet collé au contrariant par Bruno de La Rocque qui a pour lui-même pris le pseudo de vénéré avant celui de "soit-disant vénéré".

 
 
(*) mouche : surnom donné aux agents de M. de Mouchy, Grand Inquisiteur de la foi en France.
définition II D. 2 du CNRTL
À lire :
"De la mouche de Mouchy à la mouche de La Rocque"
"L’avanieur avanié ?"
et aussi sur Nolats et la censure bien-aimée :
"Le beauf athéophobe protégé ? Vite fait : mise en ligne ici de mon commentaire censuré par les incultes"
"Enquête sur un collabo délateur"

Pour en savoir plus…

 
 
(**) Pour en savoir plus… sur les turpitudes de Bruno de La Rocque

 
 
 

Posted in: Les causeries