Pour qu’il y ait insulte, faut qu’il y ait un insulté

Posted on 3 janvier 2017 par

0


Alors quand les Netino-boys censurent pour "Insulte" ce commentaire :

« fin d’année, et nouvelle année, l’année du fion ? »

on se demande vraiment où ils ont vu un insulté.

 
Par contre effectivement lorsqu’ils censurent cet autre commentaire :

« c’est vraiment incroyable cette abêtitude, ou décervelage ? »

pour le même motif, on comprend qu’ils se sont sentis visés.

C’était les dernières censures sous une note sur le site de L’Obs 

"Quand BdLR nous parle d’une Sauvage"

 
 
 

Publicités