Fillon et la transparence, médias sous influence, intervention étrangère

Posted on 24 février 2017 par

0


Les réseaux sociaux sont-ils sous influence étrangère ? Y a-t-il pillage des databases des médias français par l’étranger ? À qui sert le piratage des comptes de blogueurs et de facebookeurs ? Les russes menacent-ils la campagne d’Emmanuel Macron comme ils l’ont fait pour Hillary Clinton ? Des questions aux réponses actuellement partielles.

Mais quand même…

Dans le média L’Obs, sur le site du média L’Obs, avec la complicité des dirigeants de L’Obs, c’est l’étranger qui censure. Ce n’est même plus occulte comme avec les russes : Netino est très officiellement proclamé modérateur du site de L’Obs et ses agents sont logés à l’étranger. Ce n’est un secret pour personne, la liberté d’expression sur le site de L’Obs est sous surveillance de l’étranger qui peut en toute indépendance censurer et aussi utiliser la base de données pour ficher les tenanciers de blogs et tous les commentateurs.

L’outil du Big Brother étranger s’appele moderatus.

La base de données sur les tenanciers de blogs et les commentateurs, créée par Netino et logée à l’étranger, appartient au fonds de commerce de Netino, les contrats de Netino permettant la surveillance et la censure des medias français appartiennent au fonds de commerce de Netino. Le fonds de commerce de Netino est offert au plus offrant, il était dans les mains de Seventure Partners et il est passé dans les mains du Groupe Webhelp.

Fillon sous l’influence d’AXA, L’Obs sous l’influence de Webhelp, la démocratie française se porte comme un charme.

 
Pot-pourri de quelques censures par Netino sur le site de L’Obs :

"censures sur le Nouvel Obs"

et la page Facebook :

"Netino, aux censeurs abrutis"

 
 
 

Publicités